Categories

Accueil > Histoire, de la Préhistoire à aujourd’hui > XIXe siècle (jusqu’en 1914) > Du réalisme de Courbet

Du réalisme de Courbet

dimanche 22 décembre 2019, par René Merle

La vraie vie est là...

Courbet, autoportrait, vers 1843-1845

Il arrive que l’on traite de Courbet [1] (1819-1877) à partir de son engagement dans la Commune de Paris, en négligeant quelque peu le travail de l’artiste. Et inversement, on peut lire des éloges sur ce travail qui le dissocient de son engagement politique, auquel le critique n’adhère guère. Comme s’il fallait choisir entre les deux…
En fait, l’originalité fondamentale du travail de Courbet, qui a enthousiasmé ou révulsé ses contemporains, est d’avoir abordé le monde directement, en matérialiste, sans se soucier du passé. Foin des langues mortes que l’on enseigne et qui ne servent à rien, foin des sujets mythologiques, foin des effusions mystiques, foin des fadaises romantiques… La vraie vie est là, au présent, aussi bien dans la nature de sa Franche-Comté natale, que dans la rencontre avec « les simples gens ». Courbet a peint des gens du peuple, sans autre intention que de témoigner de leur existence, mais cette audace fracassait toutes les normes académiques, et l’amenait à revenir sur de puissantes sources réalistes d’antan. À la haine, que les Bien Pensants déversèrent alors sur lui, répondirent des voix qui voulurent voir en lui un bienvenu critique de l’Ordre, social et moral, que nous désignerions aujourd’hui comme artiste « engagé ». Alors qu’il s’agissait « seulement », après quelques tâtonnements initiaux, d’une démarche d’immersion dans la réalité, toute la réalité.
Pour autant, on le sait, cette démarche s’accompagna d’un attachement profond à la démocratie, en ces temps de contrainte napoléonienne, et d’un anticléricalisme qui ne se démentit jamais. Elle suscita évidemment de violents polémiques, qui traversa les milieux artistiques et une partie de l’opinion, dans ce Second Empire de 1865 qui s’imaginait éternel, alors que l’écroulement était proche…

Notes

[1« Courbet » : cf. ce mot clé

Répondre à cet article