Categories

Accueil > France contemporaine > Classes sociales et Mouvements sociaux contemporains > Interrogations

Interrogations

vendredi 10 janvier 2020, par René Merle

Faisons-nous du surplace, ou avançons-nous vers un dénouement ?

À la fin du règne Hollande – Valls, je m’interrogeais :
De quel immense ras-le bol la contestation de la loi El Khomri est elle grosse ? De quoi la radicalisation d’une partie de la jeunesse, et de quoi la violence policière sont-elles le symptôme ? Et ceci, plus encore qu’à Paris, dans des villes de province qui souvent dans notre histoire furent annonciatrices de grands séismes…
Et voilà que trois ans après, je me pose les mêmes questions.
En fait, il ne faut pas être extralucide pour comprendre que la politique de Macron ne fait que poursuivre et aggraver celle de Hollande.
Face à elle, la protestation sociale a d’abord piétiné dans des manifestations à répétitions, que le gouvernement a parfaitement ignorées.
Nous sommes aujourd’hui dans l’épreuve de force, dont notre Président pense sortir grandi.
Plus ça va, plus je me demande si, malgré son désir d’être réélu en 2020, il ne joue pas déjà battu électoralement par cette obstination. Mais il doit penser ainsi léguer à l’Histoire l’image d’un Président qui, tout vaincu qu’il ait été dans les urnes, demeurera à la postérité comme celui qui n’a jamais reculé.
Et il pourra alors s’en retourner faire une belle carrière dans la finance…

Répondre à cet article