La Seyne sur Mer

Accueil > Regards sur le monde contemporain > Corse down et Corse up. Xénophobie et "corsitude"

Corse down et Corse up. Xénophobie et "corsitude"

dimanche 23 décembre 2018, par René Merle

Pour aller vite :
Des millions de Français, hélas, détestent les Corses en vertu d’un ethnotype bien réducteur (assistés, délinquants, mafieux, anti-Français, indépendantistes et j’en passe...)
Des millions de Français, et on les comprend, détestent les petits fouteurs de merde des cités de toute la France, qui caillassent pompiers, médecins, ambulances et policiers, bref, « la racaille ».
Des millions de Français, hélas, détestent les Arabes soi- disant en vertu d’un ethnotype réducteur (Arabes = délinquance de « la racaille »), mais, en fait, les détestent en vertu d’un rejet absolu qui date de loin : « Ils ont voulu l’indépendance, qu’ils restent donc chez eux, et leur religion avec… »
Et voilà que, depuis les événements d’Ajaccio, des millions de Français applaudissent des manifestants corses (qu’ils n’aimaient pas) parce que ces Corses ont enfin porté le fer sur « la racaille », avec, (en vertu de l’amalgame bien français Arabes = délinquance), quelques dégâts collatéraux anti-Arabes et anti-Islam, ce qui n’a pas été non plus pour déplaire à ces millions de Français.
Cependant que des politiques de tous bords (hélas, y compris du mien) et des Belles Âmes, occultant quasi totalement la réaction de ras-le-bol à l’égard de ceux qui empoisonnent le quotidien des couches populaires (qu’ils sont censés défendre), nous reprennent l’ethnotypal Corse-bashing, magnifiquement résumé par l’inévitable J.-L.Mélenchon : « le nationalisme exacerbé et la culture de la violence, le mépris des lois et des valeurs républicaines, et cette incroyable ivresse ethniciste… ». Bref, une Corse vivier des poisons du racisme et de la xénophobie, dont, chacun le sait, l’hexagone continental est parfaitement préservé…
On croit rêver…
Oui, curieux pays que la France…

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP