La Seyne sur Mer

Accueil > Identités, régionalismes, nationalisme > Identité québécoise

Identité québécoise

mercredi 25 décembre 2019, par René Merle

Métaphore de toutes les identités revendiquées, ou quand le français lui aussi est péjoré chez lui

Pour le plaisir, je redonne ici ce document sur l’identité québécoise, publié sur mon ancien blog.

« Mais quid de l’homme de la Modernité qui émigre vers le Nouveau Monde, comme tant de jeunes adultes aujourd’hui ?
Comme les vieux émigrants de la désespérance, emportera-t-il la patrie à la semelle de ses souliers ? Sans doute pas... Il la perdra d’autant plus facilement qu’il pourra maintenir, et conforter, ses multiples identifications dans l’Eldorado de l’homme de Nulle part... Même si, dans son nationalisme naïvement exacerbé, l’Amérique profonde arbore en toute occasion le drapeau étoilé...
Manque de pot, le voilà tombé, non pas à New York ou à San Francisco, les grandes métaphores de la modernité, mais au Québec. Et le voici aussitôt confronté avec l’identité aux Fleurs de Lys...

Je me demande comment il réagirait devant ce celèbre Speak white de Michèle Lalonde, événement de 1970 fondateur de l’identité québécoise et toujours médiatiquement renouvelé ? Sans doute par une indifférence amusée...

Et comment notre homme de la Modernité réagirait-il à cette magnifique Métaphore pour un Nouveau Monde reprise récemment à l’occasion du "Printemps érable" québécois ? (j’ai découvert cette vidéo dans l’irremplaçable blogue de Jacques Desmarais, "Train de nuit" : Jack). Émouvante retrouvaille avec Michelle Lalonde... Mais que peut-elle signifier pour celui qui n’a pour identité que son nombril ? (identité précieuse, j’en conviens, après avoir été opéré d’une hernie ombilicale...)...

5 Messages

  • Identité québécoise Le 28 décembre 2019 à 00:10, par Jacques Desmarais

    Ce Speak White de Lalonde est l’un de mes coups de soleil en poésie. Je l’ai maintes fois répété. Trop jeune et surtout à distance de Montréal lorsque Michèle Lalonde créa sur scène cette bombe à La nuit de la poésie de 1970, événement historique des lettres québécoise, c’est en 1973, par l’entremise d’un professeur au collège qui présenta dans son cours de poésie le documentaire du regretté Jean-Claude Labrecque que le texte et la lecture de ce poème me sont parvenus. Coup de soleil, coup de poing, j’ai tout de go eu le désir fou de monter sur scène et de dire mes textes. En 2016, le dramaturge Robert Lepage insère comme un fil rouge dans sa pièce 887, qu’il défend seul sur scène, l’engagement réel qu’il a pris de réciter le poème lors de la commémoration du 40e anniversaire de La nuit de poésie de 70. Or, le personnage n’arrive pas à se mettre en bouche ce texte de quatre pages, nous plongeant au cœur de l’argument de la pièce dans une fragilité de la mémoire aux dimensions de tout un peuple. Nous sommes dans la lutte des classes. Lorsqu’il y arrive à la fin, déclamant haut et fort, j’ai rarement ressenti un dénouement au théâtre avec une telle vague d’émotions. Je n’étais pas le seul en larmes. Catharsis inoubliable. Merci, René, de rappeler ce monument qui, en effet, rejoint l’universel. https://blogs.mediapart.fr/fvcommunicationfreefr/blog/300516/887-par-robert-lepage-ou-speak-white-ou-la-memoire-en-representation

    Répondre à ce message

  • Identité québécoise Le 28 décembre 2019 à 00:17, par Jacques Desmarais

    « Nous savons que nous ne sommes pas seuls. »

    Répondre à ce message

  • Identité québécoise Le 28 décembre 2019 à 00:38, par Jacques Desmarais

    En complément, un rare entretien de Michèle Lalonde au journal montréalais La Presse qui date de 2017 et qui souligne la genèse de l’écriture de Speak White. Elle mentionne sa présence à une tournée d’artistes en appui aux prisonniers politiques, Poèmes et chants de la Résistance, au lendemain de la Crise d’octobre de 1970 qui nous valut l’armée et la loi des Mesures de guerre, l’emprisonnement sans procès de 500 citoyens... J’ai assisté à une représentation à Sherbrooke en 1972, mais je ne crois pas que Lalonde y étais. http://plus.lapresse.ca/screens/b52ea324-b39d-46a1-858b-c1a9318c8f49__7C___0.html

    Répondre à ce message

  • Identité québécoise Le 28 décembre 2019 à 00:42, par Jacques Desmarais

    Correction : l’entretien à La Presse date de mai 2016.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0