La Seyne sur Mer

Accueil > Histoire, de la Préhistoire à aujourd’hui > XIXe siècle (jusqu’en 1914) > Socialistes 1871-1918 > Jaurès, le socialisme et la morale

Jaurès, le socialisme et la morale

lundi 6 janvier 2020, par René Merle

Un extrait de la préface de Jaurès à Benoît Malon, La Morale sociale, 1895 [1]

« Le socialisme n’a pas besoin d’allumer sa lanterne pour aller à la recherche d’une morale, il est déjà, par lui-même et en lui-même, une morale », écrivait Jaurès.
Qu’aurait-il pensé de ses lointains successeurs ?
Ne parlons pas des petites et grandes compromissions, et des coups de couteau dans la morale style Cahuzac menteur « droit dans les yeux ». Mais tenons-nous en à la morale au sens le plus noble, c’est-à-dire à la morale en politique.
Qu’aurait-il pensé d’un parti qui s’apprêtait à porter un DSK à la présidence, et d’un parti qui s’en remit après la catastrophe new yorkaise à la molle indécision d’un Français Hollande ? Qu’aurait-il pensé d’un président socialiste appelant aux plus hautes responsabilités le bravache Manuel Valls et le rusé Emmanuel Macron, dont on connaît les destins ultérieurs ? Qu’aurait-il pensé d’un parti faisant voter sans états d’âme la Loi Travail et le démantèlement de la SNCF, que notre Président n’a eu qu’à prendre en compte et perpétuer ?
Etc. Etc.
Et pourtant, oui je le crois, Jaurès touchait juste en affirmant que le socialisme est en lui-même une morale. Le mot a pu être déshonoré par des impuissants à courte vue, des opportunistes, des traitres, des corrompus. Il n’en demeure pas moins chargé de solidarité, de fraternité, de confiance dans un avenir meilleur, dans la lucidité de ce qu’est le monde et de ce qu’il devient. « La Sociale », la République démocratique et sociale demeure un idéal porteur, face aux logiques budgétaires européennes et à l’osmose inextricable de l’appareil d’État et du « monde des affaires », dont témoigne le parcours de beaucoup de nos ministres (et de notre Président).

Notes

[1Cf. : [1055].

Répondre à cet article

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0