La Seyne sur Mer

Accueil > France contemporaine > Classes sociales et Mouvements sociaux contemporains > Quand Versailles n’est plus sûr

Quand Versailles n’est plus sûr

lundi 10 février 2020, par René Merle

Notre grand duc du Havre, du Conseil d’en Haut, et la marquise de Belloubet dinaient à Versailles. Las, le majordome et une chambrière avaient glissé sous leurs assiettes des billets subversifs. Ils furent aussitôt chassés. Mais comment ne pas être inquiets ? Si le plèbe jaune accède ainsi au plus haut du pouvoir, qui nous garantit qu’un garde à crinière un jour ne se serve de son sabre (avant, bien sûr, que Monsieur de Badinter ne l’en dissuade avec la véhémence que l’on aime chez lui). Les empereurs romains, et pas qu’eux, faisaient goûter les mets par un esclave avant de s’y fier. Sage précaution, dont nos Altesses devraient s’inspirer. Ce peuple de manants ingrats est bien capable de déléguer un gâte sauce qui leur donnerait la colique...

Répondre à cet article

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0