La Seyne sur Mer

Accueil > France contemporaine > L’affaire Buzyn, mentir-vrai et "remords"

L’affaire Buzyn, mentir-vrai et "remords"

jeudi 19 mars 2020, par René Merle

Si les profondeurs de l’âme humaine sont insondables – ainsi de la pauvre Madame Buzyn et de son « mentir-vrai » - la logique de la vie politique n’a rien de mystérieux.
Dans un virage à 180 degrés, Madame Buzyn estime maintenant que « le gouvernement a été pleinement à la hauteur des défis pour affronter ce virus ».
Il faut dire qu’elle n’a pas été ménagée.
Dans les salves tirées par l’opposition de droite, je relève celle du guide suprême de notre belle région PACA, pardon région SUD ça fait rêver, qui a déclaré sans ambages : « Ce que vient de faire Mme Buzyn est ignoble. Mécaniquement, par ses propos, elle rajoute une crise politique au moment où les difficultés arrivent et où tout le monde s’organise pour y faire face. »
Et quand on sait qu’en politique il convient de se défendre plus de ses amis que de ses ennemis, on imagine ce qu’elle a dû entendre du côté de ses ex-collègues du gouvernement et du Président qui l’avait expédiée à Paris en Zorro salvateur…
Mais cette menue péripétie a sans doute accru, hélas, la défiance que beaucoup de nos compatriotes manifestent à l’égard du monde politique.
À qui profite le crime ? Sans doute aux chevaliers blancs (noirs ?) de l’extrême droite qui se posent en dispensateurs de vérité…

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP