La Seyne sur Mer

Accueil > Histoire, de la Préhistoire à aujourd’hui > XIXe siècle (jusqu’en 1914) > J’accuse... Polanski

J’accuse... Polanski

jeudi 26 mars 2020, par René Merle

Le confinement pousse à la consommation vidéo.
J’ai ainsi vu hier le J’accuse, de Polanski, pardonnez-moi, amies boycottistes…
C’est un grand et beau film, lent et linéaire dans l’évocation du combat et le calvaire du commandant Picard pour faire éclater la vérité. Il ne déborde pas sur l’évocation du contexte politique et culturel d’une France alors si remuée par l’Affaire. Simplement des aperçus sur des foules antisémites fanatisées, ou sur la naissance du mouvement dreyfusard. Mais peut-être le spectateur peu informé sur ce contexte en sera-t-il d’autant plus incité à se documenter, et par là à mieux comprendre certains épisodes, en particulier ceux de la fin (la promotion de Picard, la froide rencontre Picard-Dreyfus) et en apprendre d’autres (comme l’assassinat de Zola).
Servie par une pléiade d’acteurs, de vrais acteurs, cette superbe reconstitution historique, (fidèle tant dans le déroulement des faits que dans son ambiance Belle Époque) nous invite à voir en face les mécanismes oppresseurs d’une hiérarchie militaire gangrenée par l’antisémitisme du temps. Mais il peut aussi être lu comme la métaphore de la dangerosité de tous les Pouvoirs, monstres froids qui font fi de la dignité humaine.
Par les temps qui courent, nous en avons sans doute besoin.

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP