Categories

Accueil > φιλοσοφία > La pensée inca

La pensée inca

lundi 28 janvier 2019, par René Merle

On peut juger de l’importance de la découverte de l’Autre par le retour actuel sur la plus haute antiquité, ce néolithique dans lequel plongent nos racines, ou encore par le constat d’une réalité chinoise, depuis toujours à notre horizon et depuis toujours si étrangère. Mais quoi qu’il en dise, et quoi qu’il fasse (musées, expos…) ; l’univers "occidental" n’est pas encore prêt à admettre l’existence d’autres façons de constituer et d’appréhender le monde. Le sera-t-il un jour ? On peut en douter, puisque justement le rouleau compresseur de la mondialisation, qui n’est pas qu’économique, s’emploie à substituer à la diversité des cultures le seul modèle de l’homme occidental.

À cet égard, il est assez fascinant d’envisager ce qui se passe actuellement dans le monde andin, où des intellectuels progressistes nous plongent dans le déchiffrement d’une vision et d’une interprétation du monde élaborée des siècles durant par un rameau de l’humanité qui faisait sa vie sans contacts avec "le nôtre", et qui fut violé, humilié, assujetti, exploité, nié dans sa plus intime vérité, par les rustres conquérants hispaniques : le monde Inca.
J’avais signalé en son temps le travail présenté en 2013 sur le blog péruvien "El Khipu de Juan Yunpa", par exemple avec l’article (en espagnol) : « El pensamiento filosófico en el Tawantinsuyu » :
Victor Mazzi
Vous trouverez depuis sur ce site de Victor Mazzi d’autres interventions sur ce même thème : voyez aussi ses entretiens sur youtube.

Mais attention, tout ceci est en espagnol, et donc un peu réservé aux castillanophones, minorité intéressante des lecteurs de ce site.[victor Mazzi->

Répondre à cet article