Categories

Accueil > France contemporaine > De la mise à nu présidentielle et du maintien de cap.

De la mise à nu présidentielle et du maintien de cap.

samedi 2 février 2019, par René Merle

Nous savons bien entendu que ce sont les hommes qui font l’histoire, mais que, comme disait le vieux Karl (en fait le jeune Karl en 1851), ils la font dans l’héritage du passé et les contraintes du présent. C’est dire que le rôle des dirigeants, aussi fondamental qu’il soit, ne doit pas être compris seulement par leurs qualités et défauts, mais qu’il faut aussi tenir compte de ces qualités et de ces défauts.

Je ne dis cela que pour préciser que, si depuis des semaines j’évoque presque quotidiennement le rôle de notre Président, ce n’est pas à cause d’une fixation quelque peu déplacée.
C’est que, dans un contexte socio-économique et politique dont il n’est qu’un élément, sa personnalité joue un rôle à la hauteur des prérogatives royales que lui offre notre Constitution.

Or, il y a quelque chose d’extrêmement gênant dans la mise à nu et l’auto critique opportuniste à laquelle se livre notre Président, avec la logorrhée que nous assènent les étranges lucarnes. En deux jours encore, un entretien avec cinq journalistes et sept heures avec les élus ultramarins… Sans parler de ce que l’on nous annonce pour la semaine qui vient.

L’image qu’il donne est celle d’un homme qui sait écouter, mais qui a déjà décidé de tout. Dans la crise actuelle, rien ne vient de sa faute, mais tout vient des difficultés de compréhension des pauvres humains que nous sommes, surtout si nous sommes manipulés par des violents ou d’occultes forces étrangères.

Le Président va donc s’employer à nous expliquer ce que nous ne comprenons pas, il le fera en essayant de ne pas froisser par quelques petites phrases qu’il ne regrette en rien, car elles procèdent de son excellente nature [1] ; et au bout du compte, quand nous aurons bien échangé, ou plutôt quand nous l’aurons bien écouté, il continuera à faire ce qu’il avait décidé de faire…

Notes

[1Encore que ! lors de sa réunion avec les journalistes, le Président aurait critiqué les chaînes info où « Jojo avec un gilet jaune a le même statut qu’un ministre ou un député »

1 Message

  • De la mise à nu présidentielle et du maintien de cap. Le 2 février à 08:08, par Olivier Girolami

    Bonjour René.
    Je suis tout à fait en accord avec ce que tu écris. Je rajoute que le succès LREM (annoncé) aux élections européennes, légitimera son action (en fait, que son cap est le bon).
    D’où l’interêt depuis le départ de faire trainer les choses…
    Amitiés

    Répondre à ce message

Répondre à cet article