Categories

Accueil > France contemporaine politique > Macronisme > De la pédagogie élyséenne

De la pédagogie élyséenne

vendredi 8 février 2019, par René Merle

Après le meeting bourguignon avec les jeunes

Je croyais en avoir assez vu de la tournée publicitaire électorale de notre Président pour être profondément écœuré par cette occupation impudente de l’espace public.
Eh bien non ! Il a fallu que je le voie faire la leçon, au sens propre du mot, à un millier de jeunes apostrophés en complices porteurs d’avenir (avenir LaRem s’entend), pour comprendre que je n’en était qu’au début de mon écœurement.
Jusqu’à présent, le décor du one man show était ce cercle d’élus endimanchés et en écharpe (je n’ose dire écharpés). Des adultes censés connaître suffisamment la vie pour recevoir en partenaires presque égaux la parole divine. La ficelle était un peu grosse, mais, à la limite, elle passait : un meeting de plus devant des responsables politiques…

Il en allait différemment hier avec « la rencontre jeunes », jeunes choisis quelque peu ruraux Bourguignons par nos génies de la communication élyséenne, pour assurer l’auditoire convenable. La parole divine allait éclairer les innocents…
Quiconque a eu affaire à des adolescents, quiconque a enseigné, quiconque a éduqué ne pourra qu’être abasourdi par cette logorrhée tombant d’en haut, dans une feinte complicité, sur un public raccolé et intimidé.

On ne peut que se demander jusqu’où ira cet endoctrinement médiatique. Aurons-nous droit in fine à des haut parleurs dans les rues dispensant la bonne parole, comme dans les pires régimes totalitaires ?

1 Message

  • De la pédagogie élyséenne Le 8 février à 13:55, par DUBOIS Jean Michel

    « L’essentiel est toujours menacé par l’insignifiant »
    René Char

    Le peuple va t’il encore longtemps se faire duper par ces insignifiants ?
    Le fond de l’air est putride !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article