Categories

Accueil > Idéologies du mouvement social sur le long XIXe siècle > Marx-Engels avant 1852 > Tisserands silésiens. Sur la réponse de Marx à Ruge.

Tisserands silésiens. Sur la réponse de Marx à Ruge.

mardi 12 février 2019, par René Merle

Données bibliographiques

Vous avez pu lire sur ce site les articles de fond consacrés par le journal démocratique La Réforme aux événements de Silésie et à leurs retombées françaises.
La révolte des tisserands silésiens vue par le quotidien La Réforme
"La Réforme", la circulaire de Frédéric Guillaume et la position du gouvernement français.
J’indiquais que ces articles ont été le déclencheur d’une intervention de l’ex-compagnon parisien de Marx, Arnold Ruge (sous le pseudonyme de « Un Prussien »), dans le bihebdomadaire démocratique parisien en langue allemande Vorwärts ! [1] et par ricochet une réponse cinglante du jeune Marx (il a 26 ans), dans le même journal : « Gloses critiques en marge de l’article « Le Roi de Prusse et la réforme sociale », par un Prussien. Par Karl Marx. » [2]
J’ai déjà consacré quelques lignes à cette intervention
Marx, Engels, Heine sur les tisserands silésiens
Marx, Tisserands de Silésie. De l’usage fraternel du copier-coller ou de l’oubli de la simple politesse
J’y reviens ici pour donner quelques précisions.
Vous pouvez facilement consulter l’article de Marx sur divers sites, par exemple sur :
Marx

Je vous conseille également le support papier de Karl Marx, Œuvres, III Philosophie, la Pléiade, 1982, ou Karl Marx, Philosophie, folio essais, 1994, dans les deux cas avec les très éclairants commentaires de Maximilien Rubel, auxquels je vous renvoie.

Si vous en avez la possibilité, consultez Jacques Grandjonc, Marx et les communistes allemands à Paris, 1844. Contribution à l’étude de la naissance du marxisme, Maspero, 1974.

Comme je l’indiquais dans mon précédent billet, ce journal allemand de Paris ne touchait que la poignée conscientisée des émigrés allemands, et n’eut pas la moindre influence sur les esprits et les événements français du temps. Mais il est un excellent témoignage de la mise en forme de la pensée révolutionnaire du jeune Marx.
J’y reviendraI

Notes

[1« Le Roi de Prusse et la réforme sociale », Vorwärts ! 27 juillet 1844.

[2Vorwärts !, 7 et 10 août 1844.

Répondre à cet article