Categories

Accueil > France contemporaine politique > Politique européenne > À trois mois des élection européennes

À trois mois des élection européennes

mardi 26 février 2019, par René Merle

Des enjeux de l’élection

Les élections européennes approchent, et les sondages commencent à se multiplier.
Vaille que vaille, ils nous indiquent qu’une majorité de la population ne s’y intéresse pas, et que parmi ceux qui envisagent de voter, une majorité n’a pas encore fait son choix.
Un désintérêt ou une indécision qui contrastent singulièrement avec la gravité de la situation nationale, européenne, et internationale.

Tous les commentateurs le relèvent : notre Président hésite encore entre deux thèmes principaux de campagne : « Contre l’Europe des populisme », ou « Pour une Europe de la protection ».
Mais quoi qu’il en soit, une chose est certaine : notre Président compte trouver dans l’élection un aval pour continuer à mettre en œuvre, sous couvert de « modernité », son programme ultra-libéral, au risque de grandes désillusions politiques et de grandes secousses sociales.

Quels recours avons nous contre cette dérive ? Les élections seront-elles l’occasion d’un sursaut de lucidité ? Si nous écartons le quarteron d’ambitieuses et d’ambitieux qui font en permanence don de leur Personne au peuple, à quels hommes et femmes politiques pouvons-nous nous fier dans la grande parade électorale à venir ? Voterons-nous seulement par défaut, une fois de plus, au nom du réalisme, ou choisirons-nous, même sans illusions, parmi les programmes, souvent rivaux, porteurs d’une vraie Europe démocratique et sociale ?

La conscience de chacun va être grandement et vigoureusement sollicitée…

Répondre à cet article