Categories

Accueil > Court XXe siècle, 1914 - 1945 > France > 1940-1944. Un nouveau numéro de Midi rouge

1940-1944. Un nouveau numéro de Midi rouge

jeudi 28 février 2019, par René Merle

De l’utilité des biographies au regard de notre tranquillité.

En rangeant ma bibliothèque, je suis retombé sur le dernier numéro reçu reçu cet hiver, de Midi rouge. Bulletin de l’Association Maitron Languedoc-Roussillon [1], et je m’y suis replongé.
La plus grande partie de ce numéro [2] est consacré aux années de guerre en Languedoc-Roussillon, et on ne sort pas indemne de cette lecture, quand on réalise, une fois de plus, ce que furent le courage des femmes et des hommes qui ont osé dire NON, et la lâcheté et l’ignominie des traitres qui les ont combattus

Pas d’images d’Épinal, pas d’interprétations idéologiques, pas de distribution de blâmes et d’éloges, des faits, une rigoureuse recherche des faits.
Y sont ainsi évoqués, en ce qui concerne la période de la guerre, les terribles conditions d’ « accueil » des Républicains espagnols de la Retirada ; la puissante grève de mars 1942 chez les mineurs du basssin d’Alès ; le maquis « Henri Barbusse » (FTPF, de Valmanya (Pyrénées-orientales) attaqué par les nazis et leurs complices français de la Milice ; la résistante et déportée Madeleine Billot ; la résistante communiste allemande (MOI), Hedwig Rahmel, torturée et jetée dans un puits de mine du Gard par les nazis ; le FTPF le jeune communiste Louis Marres, FTPF, mortellement blessé au combat du col de Peytafi (Hérault) ; l’itinéraire militant et résistant du communiste Lucien Villa ; le résistant socialiste Raymond Naves, mort en déportation ; le député socialiste Fernand Roucayrol, pétainiste de la première heure et intervenant dans le journal collaborationniste L’Effort ; un document d’Henri Pupponi (FN, celui de 1942 !) sur la résistance dans le milieu enseignant à Montpellier…

Comment, après cette lecture, ne pas se demander comment nous aurions agi (ou pas) dans cette période dont je n’ai que des souvenirs d’enfant (je suis né en 1936).

Notes

[1Bulletin que me fait parvenir régulièrement son Secrétaire de rédaction, André Balent, que je remercie vivement. Consultez le site de l’Association Maitron Languedoc-Roussillon : Site

[2on trouvera notamment dans les autres articles une étude sur Jean Rous et le Congrès des peuples d’Europe, d’Asie et d’Afrique contre l’impérialisme, juin 1948.

Répondre à cet article