Categories

Accueil > À la recherche du temps perdu > Du sens (unique ?) de l’Histoire

Du sens (unique ?) de l’Histoire

dimanche 3 mars 2019, par René Merle

Le point de vue de Jean-Paul Demoule

L’évolution des sociétés humaines a-t-elle un sens inévitable ?
Penser que, depuis l’apparition de l’homme, l’enchaînement des circonstances qui nous ont conduit là où nous en somme était inévitable ne peut que nous amener à penser que cet inévitable se perpétuera.

Je ne saurais trop vous conseiller à ce sujet la lecture du tout récent ouvrage de l’archéologue Jean-Paul Demoule [1] : Les dix millénaires oubliés qui ont fait l’histoire. Quand on inventa l’agriculture, la guerre et les chefs, Fayard, 2017, Pluriel, 2019.

Je me permets de citer quelques lignes de sa conclusion :

« Ainsi, ce que l’on zappe sans doute, en toute bonne foi, c’est l’idée que tout n’est pas allé forcément de soi. Que les deux grandes ruptures de l’histoire humaine - l’émergence de sociétés agricoles sédentaires, à la source de l’explosion démographique (la révolution industrielle, puis numérique, n’en sont que la conséquence technique à long terme), puis l’émergence de sociétés de plus en plus inégalitaires – n’étaient pas les seules solutions. Que toutes les sociétés n’ont pas fait les mêmes choix. Qu’elles ont régulièrement lutté, violemment ou pacifiquement, activement ou passivement, contre pouvoirs et inégalités. Une lutte contre l’inégalité qui est sous-jacente à la fière devise ternaire de la République française, laquelle n’aurait pas besoin d’être répétée partout, gravée dans la pierre de nos frontons municipaux, si elle était effective. »
« »

Notes

[1J’ai plusieurs fois présenté sur ce site les travaux de l’archéologue Jean-Paul Demoule. Cf. rub.

Répondre à cet article