Categories

Accueil > Mouvements sociaux contemporains > Quelle réponse à la crise ?

Quelle réponse à la crise ?

lundi 18 mars 2019, par René Merle

De la stratégie gouvernementale

Ce n’est certes pas la première fois dans notre histoire qu’un pouvoir en difficulté a misé sur le pourrissement de la contestation, tout en usant à point nommé de la provocation pour justifier la répression.
En général, ces manipulations se sont finalement retournées contre leurs auteurs, sauf si la répression a fini par prendre le dessus, mais à quel prix !

Dans la conjoncture actuelle, on ne saurait trop conseiller au pouvoir de ne pas s’en tenir à cette seule attitude, grosse à terme d’un affrontement civil qui dépasserait, et de loin, les événements des Champs Élysées.
Malheureusement, le président actuel a trop montré son arrogance intrinsèque, son mépris de caste et son attachement à l’oligarchie pour qu’on attende de lui une vraie prise en considération des revendications populaires et une vraie réponse politique.

Depuis quelques jours, on nous répète que la République est en danger, que les factieux la menacent, qu’il convient enfin de réagir par la force… Alors que c’est justement cette stratégie du pourrissement et du leurre (ah, ce grand débat qui n’en finit pas…) qui met la République en danger. Une République d’ailleurs née d’un coup de force [1], qui a nourri un hyper-pouvoir présidentiel fort peu républicain.

On ne peut que souhaiter que la crise actuelle nous permette d’aller vers une République plus démocratique, mais il ne faudra guère compter sur nos gouvernants pour cela…

1 Message

  • Quelle réponse à la crise ? Le 18 mars à 21:30, par DUBOIS Jean Michel

    « On ne peut que souhaiter que la crise actuelle nous permette d’aller vers une République plus démocratique, mais il ne faudra guère compter sur nos gouvernants pour cela… »
    Conséquemment : il faut que ce gouvernement, qui ne sert les intérêts que d’une infime minorité, disparaisse.
    Comment ?

    Répondre à ce message

Répondre à cet article