Categories

Accueil > France contemporaine politique > Macronisme > Jupiter et les intellectuels

Jupiter et les intellectuels

mercredi 20 mars 2019, par René Merle

Ou du rabaissement de la fonction des intellectuels

Les despotes éclairés aimaient s’entourer de ceux que l’on n’appelait pas encore les intellectuels, mais qui l’étaient au moins autant, sinon plus, que certains intellectuels à la mode invités à l’Élysée [1]
La Reine Christine de Suède avait son Descartes (qui en mourut !), Frédéric II de Prusse avait son Voltaire (et ce ne c’est pas trop bien passé). Notre Monarque souverain n’est éclairé que par son surprenant Ministre de l’Intérieur, mais il n’a pas hésité a convoquer, pendant huit heures et plus, ceux qu’il estimait être le gratin de notre intelligentsia. La retransmission nous a montré ses hôtes posant des questions minutées, qui ont donné l’occasion à Jupiter de refaire une fois de plus son one man show, devant des invités transformés en faire valoir. On ne pouvait mieux rabaisser la fonction de l’intellectuel. Ceux qui ont refusé de participer à ce débat qui n’avait de débat que le nom doivent se réjouir de ne pas avoir compromis leur qualité et leur honnêteté dans cette galère.

Notes

[1Jean-Philippe Vincent, qui n’est pas particulièrement ma tasse de thé, mais qui est lucide, a cruellement commenté : « Au fond, la sélection qui a été faite est révélatrice de ce que le sociologue français François Bourricaud appelait « le bricolage idéologique ». On met en avant un « parti intellectuel » unifié alors que celui-ci est très composite : il y a les vrais savants ; il y a les idéologues ; et il y a les « bricoleurs », c’est-à-dire les vulgarisateurs souvent issus de l’enseignement ou du journalisme. A côté de quelques vrais savants (Marcel Gauchet, par exemple), les intellectuels qu’Emmanuel Macron va rencontrer sont surtout des « idéologues » et des « bricoleurs ». Je crains beaucoup que cette rencontre, faute d’une préparation adéquate, se révèle improductive et serve de caution. Au fond, cette opération obéit malheureusement au bricolage idéologique qui est la marque distinctive du débat des idées en France. »

1 Message

  • Jupiter et les intellectuels Le 20 mars à 10:51

    « Un si beau pays, a dit Reger, et un bourbier moral aussi insondable, a-t-il dit, un si beau pays et une société de bout en bout si brutale et ignoble et autodestructrice. Ce qui est terrible, c’est seulement qu’on ne puisse être ici qu’un spectateur abasourdi de cette catastrophe et qu’on ne puisse rien y faire, voilà ce qu’a dit Reger. (…) »
    Thomas Bernhard, « Maîtres anciens », p.215

    Ils sont lamentables !
    N B : je n’ai plus la "force", ni la patience de les écouter.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article