Categories

Accueil > France contemporaine politique > Macronisme > Encore à propos de la manifestante blessée à Nice et du propos (...)

Encore à propos de la manifestante blessée à Nice et du propos présidentiel

mercredi 27 mars 2019, par René Merle

Une déclaration de Mme Schiappa

Vous n’êtes pas sans savoir que le samedi 23 mars, à Nice, une manifestante septuagénaire a cru bon de se jeter sur un plot métallique afin de se fracturer le crane. Comme nous l’a indiqué le procureur, qui d’une certaine façon a déjà bouclé l’enquête, la responsabilité des forces de l’Ordre n’est absolument pas engagée dans cet incident, elles ne faisaient que charger de dangereux manifestants (toutes les photos montrent leur degré évident de dangerosité) stationnant sur une place interdite à toute manifestation.
Notre Président, jamais à court d’un commentaire, a sur ce sujet prononcé les sages et ferme paroles qui convenaient à cette dame dont l’âge, à l’évidence, n’est plus celui d’aller manifester, et surtout dans ces conditions.
Nice Matin 25 mars - Le Président parle d’une manifestante grièvement blessée

J’attendais avec impatience le commentaire de la très loquace secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes sur ce bel exemple d’égalité, car, ma foi, les femmes ont bien le droit comme les hommes de se faire charger par les forces de l’Ordre.
Je n’ai pas été déçu, et je vous le livre tout chaud :
Commentaire Schiappa

Il est bon, en effet, de manifester en toute circonstances, sa fidélité à notre Guide suprême. Certains se sont permis de critiquer ses propos. Mme Schiappa remet les montres à l’heure : « J’ai l’impression qu’on est dans une époque où l’on ne peut absolument rien dire » a-t-elle déclaré, avant d’ajouter : « C’est quelqu’un qui parle cash, c’est une des raisons qui m’a donné envie de le soutenir ».

Voilà, la messe est dite, et vous saurez dorénavant, amies lectrices, que votre secrétaire d’État, fer de lance de la lutte contre les violences faites au femmes, sait séparer le bon grain de l’ivraie…

Répondre à cet article