Categories

Accueil > France contemporaine politique > Macronisme > Le Président : "Je suis toujours là"...

Le Président : "Je suis toujours là"...

vendredi 29 mars 2019, par René Merle

Après la visite présidentielle en Maine-et-Loire


La boîte de Pandore, dont sortirent tous nos maux...

Le Grand Débat est officiellement terminé depuis le 15 mars, mais, qu’on se rassure, en ouvrant dans Angers en état de siège la rencontre avec les maires, notre Président a déclaré : «  Beaucoup de gens pensent que le grand débat est terminé mais je suis là  ».
Si ce n’est pas de l’humour, le propos ne laisse pas d’interroger.

D’autant que la suite vaut son pesant de moutarde :
«  Additionner 66 millions de voix individuelles ne construit pas un projet commun. Une addition de 66 millions de voix individuelles ne fait pas une nation ».

Au-delà de ce propos d’une extrême banalité, faut-il en conclure que c’est au Président, et au Président seul, de « faire Nation » à l’issue de ce grand débat dont on se demande alors à quoi il a bien pu servir.

Au fait, notre Nation ne serait-elle pas née sur les ruines de la monarchie absolue en deux 14 juillet, celui de 1789 avec la prise de la Bastille, celui de 1790 avec le fête de la Fédération ?
Notre Président pourrait y réfléchir, qui a cru bon faire devant les enfants la distinction entre les gens en colère qui ont occupé les ronds points et les factieux violents qui ont suivi. C’est manifestement ne rien comprendre à ce qui se passe dans l’opinion, et ne pas être préparé mentalement à l’épreuve qui nous attend, car la boîte de Pandore est ouverte, et nul ne sait ce qui en sortira.

Affaire à suivre donc, amis lecteurs, car on nous annonce d’autres prestations présidentielles, dans les Hauts-de-France, en Corse, en Bretagne… Toutes et tous à nos petits écrans…

Répondre à cet article