Categories

Accueil > France contemporaine politique > Macronisme > Nice - Honte à tous ceux qui ont travesti la vérité, sans prendre le temps de (...)

Nice - Honte à tous ceux qui ont travesti la vérité, sans prendre le temps de la rechercher

vendredi 29 mars 2019, par René Merle

À propos de l’intoxication médiatique et politique


Ainsi, grâce à la multiplicité des témoignages et des vidéos, et grâce à l’enquête interne policière, le procureur est revenu sur ses premières déclarations et a affirmé que la fracture du crâne de la manifestant est bien liée à la charge policière.
Il serait abusif de tirer d’un cas particulier des considérations générales ; mais on peut quand même remarquer combien nombre de commentateurs attitrés, et d’hommes politiques, les mêmes qui accordent si peu d’importance aux blessures causées sur les manifestants gilets jaunes, se sont empressés d’affirmer que la blessure n’était pas le fait de la charge, et qu’il n’y avait pas eu de contact entre les policiers et la manifestante. Notre président présentera-t-il des excuses après son propos tenu à chaud ?
Cf. : Encore à propos de la manifestante blessée à Nice et du propos présidentiel
Remarquons aussi à ce propos que ces mêmes commentateurs et hommes politiques devraient cesser de réduire la profonde réalité de la crise à un match entre des factieux et les forces de police (en fait des salariés comme les autres, mais chargés de nous protéger et auxquels on fait trop souvent en l’occurrence jouer un bien triste rôle).

Répondre à cet article