Categories

Accueil > Idéologies du mouvement social sur le long XIXe siècle > 1830-1847. Communistes > Communistes neobabouvistes. Le retour à l’Égalité.

Communistes neobabouvistes. Le retour à l’Égalité.

mercredi 28 novembre 2018, par René Merle

ou de l’avènement de l’Égalité

J’évoquais récemment dans l’article Naissance du communisme prolétarien l’apparition d’un courant néo-babouviste prolétarien [1] au sein de la nébuleuse néo-babouviste [2], et, plus largement, au sein de cet extraordinaire bouillonnement d’idées qui accompagna, au lendemain de la Révolution de 1830, (usurpée par la haute bourgeoisie orléaniste), la poussée, souvent violente, de revendications politiques et sociales.

Le spectre du communisme, que Marx évoquera en entame de son fameux Manifeste de 1848 est alors bien présent dans les grandes peurs bourgeoises des années 1840. Moins le communisme légaliste, réformiste et utopiste de Cabet, qui agonisera en communautés aux Etats-Unis, que le communisme plébéien inscrit dans le souvenir de Babeuf, exécuté en 1796 pour avoir organisé la conspiration de l’Égalité. Pour ces communistes de l’atelier et de la boutique, souvent autodidactes, pour les plus anciens forgés aux luttes politiques et conspiratives, aux insurrections écrasées, aux compagnonnages de prison, la solution de « la question sociale » devait passer par l’avènement de l’Égalité, grâce à « la communauté des biens, des travaux et des jouissances », prise en main par un État républicain qu’il fallait conquérir. Dans une France où l’industrialisation et les chemins de fer apparaissent à peine, il n’est pas encore question, on le voit, de la lutte contre le capitalisme à venir. Mais toute la distance est prise avec le républicanisme petit-bourgeois et son radicalisme politique, ignorant de la question sociale, quand il n’est pas le républicanisme manipulateur des beaux-parleurs...

J’ai déjà signalé tout l’intérêt de l’indispensable ouvrage de Alain Maillard, La communauté des Égaux. Le communisme néo-babouviste dans la France des années 1840, Kimé, 1999. Indispensable également : Jacques Grandjonc, Communisme/ Kommunismus/ Communisn. Origine et développement international de la terminologie communautaire prémarxiste des utopistes aux néo-babouvistes, Trier, Karl Marx Haus, 1989.
Je vous renvoie aussi au corpus de documents que j’ai publié sur le site de l’association 1851 :
Néo-babouvisme

Notes

[1prolétariat au sens romain du terme, "qui ne vit que de son travail", et pas encore au sens de prolétariat industriel

[2car tous les babouvistes n’étaient pas des plébéiens, loin de là

Répondre à cet article