Categories

Accueil > Religions, croyances > Condamnation de Galilée

Condamnation de Galilée

dimanche 28 avril 2019, par René Merle

Et Galilée vu aujourd’hui des États-Unis

Malgré les appuis dont il jouissait dans une partie de l’Église, Galilée fut condamné par l’Inquisition le 22 juin 1633 :
« Il est paru à Florence un livre intitulé Dialogue des deux systèmes du monde de Ptolémée et de Copernic dans lequel tu défends l’opinion de Copernic. Par sentence, nous déclarons que toi, Galilée, t’es rendu fort suspect d’hérésie, pour avoir tenu cette fausse doctrine du mouvement de la Terre et repos du Soleil. Conséquemment, avec un cœur sincère, il faut que tu abjures et maudisses devant nous ces erreurs et ces hérésies contraires à l’Église. Et afin que ta grande faute ne demeure impunie, nous ordonnons que ce Dialogue soit interdit par édit public, et que tu sois emprisonné dans les prisons du Saint-Office. »

Et il dut prononcer la formule d’abjuration préparée par le Saint-Office :
« Moi, Galiléo, fils de feu Vincenzio Galilei de Florence, âgé de soixante dix ans, ici traduit pour y être jugé, agenouillé devant les très éminents et révérés cardinaux inquisiteurs généraux contre toute hérésie dans la chrétienté, ayant devant les yeux et touchant de ma main les Saints Évangiles, jure que j’ai toujours tenu pour vrai, et tiens encore pour vrai, et avec l’aide de Dieu tiendrai pour vrai dans le futur, tout ce que la Sainte Église catholique et apostolique affirme, présente et enseigne. Cependant, alors que j’avais été condamné par injonction du Saint-Office d’abandonner complètement la croyance fausse que le Soleil est au centre du monde et ne se déplace pas, et que la Terre n’est pas au centre du monde et se déplace, et de ne pas défendre ni enseigner cette doctrine erronée de quelque manière que ce soit, par oral ou par écrit ; et après avoir été averti que cette doctrine n’est pas conforme à ce que disent les Saintes Écritures, j’ai écrit et publié un livre dans lequel je traite de cette doctrine condamnée et la présente par des arguments très pressants, sans la réfuter en aucune manière ; ce pour quoi j’ai été tenu pour hautement suspect d’hérésie, pour avoir professé et cru que le Soleil est le centre du monde, et est sans mouvement, et que la Terre n’est pas le centre, et se meut. J’abjure et maudis d’un cœur sincère et d’une foi non feinte mes erreurs. […] »

De l’eau a passé sous le pont, et ce n’est pas l’Église d’aujourd’hui, dans sa majorité à tout le moins, qui défendrait cette condamnation…
Mais comment ignorer que dans le paradis du capitalisme, où la pointe de la technologie côtoie la pointe de l’inculture, d’aucuns, et ils ne sont pas rares, affirment, colloques « scientifiques » à l’appui, que Galilée avait parfaitement tort, et que le soleil tourne autour de la terre selon le système géocentrique. Et même, dans l’implacable montée du conservatisme religieux américain, d’aucuns affirment sans barguigner que la terre est plate.

1 Message

  • Condamnation de Galilée Le 29 avril à 18:56, par Jean-Yves

    La croyance étant une manière de réfuter les faits réels , on peut dire que Galilée a fait de même.
    Mais quand c’est un génie qui le fait, ça cache quelque chose.
    Sur la chute des corps où tout le monde pensait que les lourds tombaient plus vite que les légers, ce qui est vrai dans l’atmosphère, mais pas dans le vide, il a avant que les astronautes ne le vérifient sur la Lune, énoncé que la loi des corps qui tombent était universelle pour tous.
    Pareil pour la Terre et sa rotation autour du soleil . Sans explications nous pouvons penser , même aujourd’hui, que c’est le Soleil qui passant de l’est à l’ouest tourne autour de nous.
    Il avait ses méthodes de génie pour percevoir que ce n’était pas le lieu "créé par Dieu" qui était le centre du monde.
    Il a peut être ouvert les portes d’une science qui ne se fie pas aux impressions.
    Einstein nous a bousillé génialement ce que l’on pensait du temps .
    Lui non plus ne s’est pas fié aux faits quelconques que nous percevons presque sans réflexion.
    Quant aux négationnistes de tous bords, il semble selon les psys , que leurs vies sont tellement minables qu’il veulent les refaire en refaisant les lois du Monde..
    Des gens à plaindre, mais dangereux

    Répondre à ce message

Répondre à cet article