Categories

Accueil > Identité/s > Notre Président et l’art d’être Français

Notre Président et l’art d’être Français

lundi 29 avril 2019, par René Merle

Un retour à Barrès ?

Pour des raisons électorales évidentes, notre Président a nous a incité lors de sa dernière intervention à pratiquer « l’art d’être Français ». Vaste programme, et ma foi assez nébuleux.
Qu’il soit évident d’être Français ne saurait surprendre que ceux qui se sentent plus étatsuniens que tricolores, (et seront bientôt en train de considérer la langue française comme un vulgaire patois) ou ceux qui, comme le disait un célèbre footballeur, considèrent la France comme un parking.

Cet appel à l’identité nationale pourrait surprendre si l’on se souvient des positions du directeur de la startup France au début de sa gouvernance, et sa fascination pour justement ce modèle américain.
Mais les élections européennes approchent, et il faut impérativement glaner des voix à droite afin d’arriver en tête, avant le Rassemblement national.
Et dans la suite de son intervention, notre Président a donc ouvert la boite de Pandore de l’identité, de l’immigration et du nécessaire verrouillage des frontières. Thèmes qui n’apparaissaient pas dans le Grand Débat national qu’il a étiré pendant plus de deux mois.

Dieu veuille que ce faisant il n’ait pas ouvert les vieux démons de l’identité à la sauce Barrès, que j’évoquais dans un récent billet :
Barrès, la francitude et les déviants
Parce que, l’expérience nous l’a montré, dans ce domaine les électeurs préfèrent aller directement à l’original qu’à sa copie.
Et Mme Le Pen de se frotter les mains…

Répondre à cet article