Categories

Accueil > Mouvements sociaux contemporains > La tradition occultée du mouvement populaire autonome

La tradition occultée du mouvement populaire autonome

jeudi 2 mai 2019, par René Merle

Les « Conseils » des Ronds points

Les historiens démêleront plus tard comment l’émergence des Gilets jaunes, dans la période initiale des ronds points, s’inscrit dans une donne trop occultée de notre histoire, celle du mouvement populaire autonome, qui part « de la base » et s’ancre dans une dimension locale, et qui, sans se donner une véritable organisation, tire sa force de la multiplication de ces initiatives locales.

Mouvement partisan de la démocratie directe, et plus que méfiant à l’égard des délégations de pouvoir (cf. le sort réservé à ceux et celles qui, volontairement ou à leur corps défendant, sont apparus comme des leaders).
Mouvement refusant toute récupération politique.
Mouvement interclassiste enfin, où se sont côtoyés des artisans, des petits patrons, des salariés, des chômeurs, des laissés pour compte de notre société, tous dressés contre l’État. Nous sommes ici dans un registre fort différents des grands mouvements sociaux de 1936 ou de 1947, où la classe ouvrière levée pour le mieux-être a fait vaciller l’ordre établi.

L’épisode majeur de notre Grande Révolution, avec ses Sociétés populaires de Sans Culottes, elles aussi interclassistes, et le bouillonnement communaliste de 1870-1871, nous ont donné maints exemples de ce que le philosophe libertaire Miguel Abensour appelait la « démocratie insurgente ». Et l’on peut aussi évoquer les « Conseils » révolutionnaires, que les russes appellent « Soviets », qui fleurirent en 1917-1918 en Russie, en Allemagne, en Hongrie, en Italie, avant d’être écrasés ou récupérés.

Car, des Sociétés populaires brisées par Robespierre aux Soviets pris en main par les Bolcheviks, les nouveaux pouvoirs que ces initiatives de base avaient grandement contribué à mettre en place n’ont pas toléré l’autonomie politique et l’initiative d’actions de ces groupes locaux.

Le proche avenir nous dira ce qu’il en adviendra, maintenant que la phase des ronds points a été brisée par la répression, et que des initiatives générales par réseaux sociaux se substituent au contact humain des groupes locaux, maintenant que l’on entrevoit la possibilité d’une rencontre Gilets jaunes – Syndicats…

Répondre à cet article