Categories

Accueil > Lectures > Pierre Reverdy

Pierre Reverdy

mardi 14 mai 2019, par René Merle

S’y reconnaitra qui voudra

La liberté des mers (achevé en 1955, le recueil sera publié en 1960).

Je suis dur
Je suis tendre
Et j’ai perdu mon temps
À rêver sans dormir
Partout où j’ai passé
J’ai trouvé mon absence
Je ne suis nulle part
Excepté le néant
Mais je porte accroché au plus haut des entrailles
À la place où la foudre a frappé trop souvent
Un cœur où chaque mot a laissé son entaille
Et d’où ma vie s’égoutte au moindre mouvement

Répondre à cet article