Categories

Accueil > Histoire, de la Préhistoire à aujourd’hui > Court XXe siècle, 1914 - 1945 > Allemagne > Il y a cent ans, la République rhénane

Il y a cent ans, la République rhénane

lundi 3 juin 2019, par René Merle

Du séparatisme à la sauce française


Voici comment le très répandu Le Journal (3 juin 1919) saluait la naissance de la très éphémère République rhénane, proclamée le 1er Juin à Wiesbaden par le séparatiste Hans Adam Dorten.
« L’éclosion de la République rhénane
La proclamation de la république rhénane n’a surpris aucun des Français qui ont eu l’occasion de visiter, en ces temps derniers, les pays de la rive gauche du Rhin. Si quelque chose pouvait étonner, après une enquête approfondie dans les milieux commerciaux, industriels, ouvriers et politiques de ces région, c’est que cette proclamation n’eût pas été faite plus tôt. Des tentatives avaient déjà été esquissées : le tort des Alliés fut, peut-être, de ne pas avoir su les encourager au moment précis. Mais le résultat est atteint et, au demeurant, il vaut mieux qu’il se soit produit sans l’intervention directe des Alliés. […] »

L’auteur de l’article, Emmanuel Brousse, député (Alliance démocratique, centre gauche) reflète ici les vues d’une grande partie du personnel dirigeant français, qui spéculaient sur le vieille hostilité à la Prusse sur ces terres rhénanes, et rêvaient d’un état tampon, satellite de la France, sur les terres de la puissance industrielle allemande. Privée de vrai support populaire, l’entreprise n’aura pas de suite, car les alliés anglais et américains ne la tolérèrent pas.
Elle s’inscrivait en tout cas dans une politique française revancharde dont le résultat le plus immédiat fut l’exaspération du nationalisme allemand, et, un peu plus tard, la montée du nazisme.

D’octobre 1923 à février 1924, une autre tentative de République rhénane vit le jour, et avorta sous les coups des commandos nationalistes allemands.

Répondre à cet article