Categories

Accueil > France contemporaine > France contemporaine politique > Macronisme > Notre Président à la finale de rugby

Notre Président à la finale de rugby

dimanche 16 juin 2019, par René Merle

De l’art et de la manière de se faire un peu de pub, par ces temps difficiles

J’ai regardé hier soir, et je n’étais pas le seul, la finale Clermont-Toulouse. Stade comble, belle audience télévisée, notre Président ne pouvait rater de monopoliser l’avant match par une interminable séquence de serrements de mains, accompagnés de lumineux « Vous allez bien ? », « Merci pour votre saison ! », « Bon match », et j’en passe, plus un « Banco ! » au Sud Africain Maks Van Dyk, qui lui demandait une naturalisation.
Notre Président arborait pour la circonstance le masque viril du cow-boy, menton tendu et rictus de vrai mâle. Un vrai homme qui serrait le pince de vrais hommes.
Un peu long quand même pour des joueurs qui venaient de s’échauffer et ne demandaient qu’une chose, jouer, et surtout sans se refroidir pendant un trop long garde à vous.
Le public n’a pas particulièrement apprécié. Des sifflets qui unissaient les supporters des deux équipes… Ah ces Français insensibles à de pareils moments historiques ! Bien à l’image de ces quelque 70% ou 80% de sceptiques devant l’Acte II proclamé par la paire Président – Premier Ministre…
Que ne prennent-ils exemple sur ces joueurs fidjiens, vraiment d’un autre hémisphère, qui eux au moins manifestaient leur respect en s’agenouillant devant notre Président !

Répondre à cet article