Categories

Accueil > France contemporaine politique > Socialistes > Ministère de l’écologie : de la continuité dans le changement

Ministère de l’écologie : de la continuité dans le changement

mercredi 17 juillet 2019, par René Merle

Autoroutes, transports ferroviaires, urbanisme... et écologie

Photo Phil Messelet
Si le cursus de l’ex ministre de l’écologie était quelque peu sinueux (dirigeant écologiste, candidat à la primaire socialiste avec engagement de soutenir le sortant, puis soutien à la candidature Macron), celui de la nouvelle ministre illustre parfaitement l’alliance de la technicité (pour ne pas dire la technocratie) et du social-libéralisme : de conseillère technique dans le cabinet de Lionel Jospin (1997-2002) à directrice du cabinet de Ségolène Royal (2014-2015), en passant par la direction de l’urbanisme de la Ville de Paris (2008-2013) . Et, dans le droit fil, ministre du gouvernement socio-libéral du Président Macron, auquel elle a apporté sa très écologique connaissance du dossier autoroutes et de la réforme SNCF, dure aux petites lignes…
Bref, l’ancien monde se perpétue dans le nouveau monde, et la social-démocratie dans le macronisme.
L’écologie dans tout cela ?

Répondre à cet article