Categories

Accueil > France contemporaine politique > Macronisme > Un Président maillot jaune (non, pas gilet, maillot !)

Un Président maillot jaune (non, pas gilet, maillot !)

samedi 20 juillet 2019, par René Merle

L’apologie d’un peuple qui aime suivre ceux qui attaquent !

Nous avions déjà pu constater à l’occasion de différentes péripéties sportives la compétence et la technicité en la matière de notre Président, technicité pimentée comme il se doit d’un tonitruant Cocorico.
« Nous sommes un pays de courageux, de femmes et d’hommes qui aiment suivre ceux qui attaquent, prennent des risques, gagnent au col, attaquent même dans la descente, au sprint, et font rêver ou déjouent l’impossible », a-t-il déclaré. En ajoutant à propos de l’actuel maillot jaune, français évidemment bien que sous label commercial :
« C’est un coureur généreux et qui attaque ! Il faut toujours attaquer, surtout quand on croit qu’on est au repos ».
Ne voyez là aucune allusion à la personne et à la politique présidentielle. Mais quand même : il faut toujours attaquer, poursuivre les réformes, renvoyer à leur néant les oppositions, et… « déjouer l’impossible », c’est-à-dire faire définitivement entrer la start up nation dans l’ère du libéralisme débridé.

Notre Président avait d’ailleurs de quoi être joyeux. La très neutre et impartiale Assemble nationale vient de constater que les agapes de son ex-président étaient strictement professionnelles. Qui en aurait douté ? Elles étaient tout aussi strictement professionnelles que celles de notre Président quand il était ministre des finances.

Répondre à cet article