Categories

Accueil > Histoire, de la Préhistoire à aujourd’hui > Court XXe siècle, 1914 - 1945 > France > Il y a cent ans, campagne anti-rouges

Il y a cent ans, campagne anti-rouges

samedi 5 octobre 2019, par René Merle

L’hystérisation de la campagne électorale

Durant tout l’été 1919, la propagande anti bolchevik s’est déchaînée dans la bonne presse française. Avec les arguments les plus bas, comme dans Excelsior :

Dans la perspective des élections législatives de novembre, le Bloc National (partis de droite et du centre) déchaîne contre les Socialistes français, assimilés un peu rapidement aux Bolcheviks, une intense campagne anti-Rouges.

D’un côté, on diffuse la célèbre affiche de l’Homme au couteau entre les dents, qui initialement fit la couverture d’une brochure. Le graphiste Adrien Barrère reprend ici sa célèbre carte postale représentant un tirailleur sénégalais, montrant la tête du soldat allemand qu’il vient de trancher, son couteau sanglant dans la bouche.

De l’autre, on bénit le général blanc Denikine, comme sur la couverture du très répandu Petit Journal du 5 octobre.

Dénikine le tsariste sanguinaire posé en défenseur de la société et de la religion contre l’ogre bolchevik.
Et naturellement la bonne presse se garde bien de répercuter les accusations d’antisémitisme meurtrier de l’armée blanche, dont les pogroms sont attestés par de nombreux observateurs, et que présente l’Humanité dans son numéro du 6 octobre.

Répondre à cet article