Categories

Accueil > Religions, croyances > Mundus patet

Mundus patet

vendredi 1er novembre 2019, par René Merle

Innocente Halloween ?

Trois fois par an, les Romains se mettaient en contact avec le monde souterrain, le monde des morts, mais aussi celui de la germination et du regain… Mundus patet… En début novembre, on repoussait la dalle de pierre du Mundus de la Cité, connectant ainsi le monde des vivants au monde des morts. Les morts pouvaient en sortir, mais surtout les vivants pouvaient y être aspirés.
Les Celtes aussi partageaient cette angoisse, et notre très commercial Halloween en est sorti (qui semble aujourd’hui quelque peu en perte de vitesse). Tente-t-il d’exorciser, à l’américaine, ce revenir momentané des défunts, et l’horreur de leurs visages décharnés.
Je pouvais en douter hier quand des groupes de petits monstres, heureux dans leurs maquillages de morts-vivants, se sont succédés à la porte pour quêter. Transgression désamorcée dans la connivence du groupe, ignorance enfantine de ce qui nous pend tous au nez…

Répondre à cet article