Categories

Accueil > Idéologies - Identités > Idéologies du mouvement social sur le long XIXe siècle > 1830-1847. Mouvements sociaux > Documents 1830-1851

Documents 1830-1851

vendredi 8 novembre 2019, par René Merle

Un bilan provisoire, à la veille du Second Empire

Avec ces deux billets sur les Néo-Babouvistes, je clos (provisoirement peut-être) ma modeste entreprise d’illustration par des documents de la période 1830-1851.
Une rapide rappel chronologique de ce que vous pouvez lire dans :
Idéologies du mouvement social sur le long XIXe siècle et ses nombreuses sous-rubriques.

Si vous avez déjà fréquenté cette rubrique, vous avez d’abord rencontré une série de textes sur les courants révolutionnaires à l’œuvre sous la Monarchie de Juillet (1830-1848) :

Dans leurs différences d’analyse et de perspectives, ces courants avaient en commun un lien fondamental, qui unissait la lutte pour la démocratie politique et la lutte pour la démocratie sociale : bref, la perspective de la République démocratique et sociale... Ils se distinguaient nettement en cela des courants républicains petits-bourgeois, qui œuvraient pour l’avènement de la République démocratique, sans considérer la question sociale autrement que sous l’angle d’une nébuleuse fraternité, quant ce n’était pas celui de la peur des "partageux", héritiers de la violence montagnarde de 1793.

À la veille de la Révolution de Février 1848, vous avez pu rencontrer le poète et chansonnier Pierre Dupont et son Chant des Ouvriers, Dupont que présente son ami Baudelaire, (un Baudelaire qui, même si c’était seulement pour régler le compte de son beau-père, prit le fusil en février 1848) :

Après avoir donné ces documents, je me suis proposé de jeter un regard sur cette Seconde République [1848-1852], qui oscilla entre République démocratique et République démocratique et sociale, jusqu’à ce que l’éternel Parti de l’Ordre et le coup de poker de l’ambitieux Louis-Napoléon scellent sa mort annoncée, dès la fin de 1848.

Sur les lendemains de la Révolution de Février 1848, l’atmosphère parisienne et la montée du conflit de classe, vous avez pu retrouver le regard du très conservateur mais très lucide Tocqueville et du révolutionnaire et très lucide Blanqui.
Avec un texte de Buchez, vous avez pu juger des perspectives offertes aux ouvriers par les réformistes modérés de l’Atelier.
Une série suivie d’articles traite des troubles sociaux qui ont agité la République dès sa naissance, de Paris à Rouen et Elbeuf, en passant par Lyon et par la Creuse.

L’illusion lyrique de la République œcuménique sera brisée en Juin 1848 par les tragiques journées de Juin 1848.
Vous pouvez y rencontrer le rôle légaliste et répressif de Victor Hugo. Vous pouvez comparer l’opinion de Marx sur le dévoiement de la populaire Garde mobile, avec celui d’historiens contemporains. Vous pouvez croiser le regard de Tocqueville avec l’insurrection avec celui de Marx.
Vous pouvez lire le témoignage de l’étudiant insurgé Pardigon, qui connut la terrible répression de Juin 1848 comme ceux recueillis par le journaliste Ménard, comme encore le cri du jeune interne des hôpitaux Cœurderoy, qui vécut la traque des insurgés jusque dans leurs grabats de souffrance.
Vous avez pu, à travers l’intervention de Pierre Dupont, juger du désarroi de bien des démocrates.

Sur l’après Juin, je vous renvoie aussi à mes nombreux articles sur le site 1851 : Catégorie Auteurs, René Merle.
René Merle

Vous pourrez suivre la conquête de l’opinion rurale par les démocrates-socialistes... Première expression politique d’un front de classe (petits paysans, artisans, ouvriers, enseignants, petits notables de province) dans l’aspiration "rouge" à la République démocratique et sociale ; mais front de classe où le monde ouvrier, décapité de ses chefs, amputé de nombre de ses militants, n’était plus qu’une roue de secours.
La perspective d’une victoire aux élections de 1852, qui apparaissait possible, sera brisée d’abord par la répression du Parti de l’Ordre, puis par le Coup d’État du président Louis Napoléon en décembre 1851. J’évoque par de nombreux articles sur ce site 1851 la résistance au Coup d’État.
Allez-y voir. Ce sera aussi une occasion de découvrir la richesse de ce site.
site1851

Je continuerai bientôt en présentant des documents sur la période du Second Empire.

Répondre à cet article