Categories

Accueil > Histoire, de la Préhistoire à aujourd’hui > Colonialisme > Colonisation française en Amérique > Le sort tragique des Natchez

Le sort tragique des Natchez

vendredi 15 novembre 2019, par René Merle

De la réalité historique du génocide à la fiction, Chateaubriant


Le Page du Pratz, Histoire de la Louisiane, Paris, 1758.

J’ai déjà évoqué les sympathiques retrouvailles francophones américaines : Québec, Louisiane...
Un mot encore à propos de Louisiane :
1682 - La France fondait sur les rives du golfe de Mexique la colonie bientôt appelée Louisiane, à partir de laquelle des éclaireurs et trafiquants montèrent jusqu’aux Grands Lacs, immense territoire que Napoléon vendit sans état d’âme aux États-Unis. En fait, c’est principalement au Sud que s’installèrent les colons français, pendant 80 années : le temps d’importer en masse des esclaves noirs et de procéder à un "petit" génocide : la sanglante révolte du peuple Natchez (1729), qui vivait sur le territoire de l’actuel Mississipi, se solda par la vente comme esclaves à Saint Domingue (alors colonie française) de quelques centaines de prisonniers, et par l’extermination du reste de la population. Les rares survivants parvinrent à fuir vers l’actuel Oklahoma. Tragédie si banalement coloniale qu’elle fut quasi oubliée, jusqu’à ce que Chateaubriand, un siècle après, en ravive à sa façon le souvenir [1]...

Et que le romantisme fasse sienne la légende, ainsi de ce tableau de Delacroix, "les Natchez", 1835

Notes

[1Chateaubriand, Les Natchez, Paris, Ladvocat, 1826

Répondre à cet article