Categories

Accueil > Pouvoir présidentiel et Constitution > À propos du RIC

À propos du RIC

dimanche 23 décembre 2018, par René Merle

et du referendum de mai 1946

Je constate que mon propos sur le RIC a déconcerté quelques amis, qui en sont de fermes partisans.
Je ne peux que répondre trois choses :

D’abord je ne crois pas qu’un référendum ou quelque vote populaire que ce soit puisse être opérant dans le cadre de la Constitution actuelle. L’exemple du référendum sur le projet de Constitution européenne en 2005 en atteste. Le peuple a voté NON, et le Président uni aux deux partis dits de gouvernement se sont assis sur ce refus, et ont approuvé ladite Constitution.

Ensuite, très ponctuellement, je vois dans cette concertation que notre Président et le gouvernement tendent aux revendications des Gilets jaunes qu’enfumage et désamorçage du mouvement. Pendant qu’on pinaillera sur le RIC, on oubliera le fondamental.

Enfin, je ne crois pas que de simples mesures constitutionnelles règleraient la crise systémique du néo capitalisme dans ses formes françaises et européennes. C’est bien au plan européen que doit se dérouler la bataille politique et sociale contre le capital financier.

Ceci dit, le désir populaire d’intervenir et de ne pas laisser le pouvoir décisionnel à « ceux qui savent » est plus que légitime.
Restent à trouver les formes de cette nouvelle démocratie.

J’en profite pour revenir sur l’article Du monocamérisme et du présidentialisme... et du RIC que je n’avais pas proposé par maniaquerie d’historien. Car ce qui s’est joué en 1946 me semble très éclairant pour notre présent. Le PC et le PS unis proposaient une Chambre unique et un président élu par la Chambre, et dépendant d’elle. Ils refusaient le referendum que souhaitait de Gaulle. Ils ont été battus et la France a pris d’autres voies.

2 Messages

  • À propos du RIC Le 23 décembre 2018 à 08:32, par Olivier Girolami

    Bonjour René.
    Je me suis permis de tirer deux analyses de ton article, qui me semblent fondamentales.

    « je vois dans cette concertation que notre Président et le gouvernement tendent aux revendications des Gilets jaunes qu’enfumage et désamorçage du mouvement. Pendant qu’on pinaillera sur le RIC, on oubliera le fondamental. »
    « C’est bien au plan européen que doit se dérouler la bataille politique et sociale contre le capital financier. »

    C’est pour cela, qu’il me semble qu’une avancée par étape serait plus pertinente ; car pour l’instant la Startup n’a lâché sur rien !!!
    Amities

    Répondre à ce message

    • À propos du RIC Le 24 décembre 2018 à 16:18, par Bernard. Honorat

      Bien d’accord avec vous. Mais négocier avec l’UE c’est négocier avec qui ? Il semble bien que tout se décide plus à Berlin qu’à Bruxelles. Ne conviendrait il pas de commencer par contingenter les importations allemandes pour remettre les pendules à l’heure ?

      Répondre à ce message

Répondre à cet article