Categories

Accueil > Idéologies du mouvement social sur le long XIXe siècle

Idéologies du mouvement social sur le long XIXe siècle

Dernier ajout : 13 janvier.

Articles de cette rubrique

  • 1840, de la situation des classes laborieuses

    13 janvier, par René Merle

    ou du nouveau prolétariat industriel. (Eugène Binet).
    Pendant que les prolétaires de l’atelier, aux limites de l’artisanat, cherchaient justification de leur communisme chez Platon, Jésus ou les philosophes matérialistes du XVIIIe siècle, pendant que le typographe Proudhon passait en revue toute la métaphysique pour ébranler la propriété, pendant que le jeune Marx réglait ses comptes avec Hegel, les néo hégéliens et les jeunes hégéliens pour trouver dans la dialectique justification de son messianisme (...)

  • Flora Tristan, l’Appel aux femmes

    11 janvier, par René Merle

    Féminisme et luttes sociales
    En 1844, un an après sa première édition, est publiée la troisième édition de Union ouvrière par Mme Flora Tristan, Paris, chez tous les libraires. Cette même année, Flora Tristan (1803-1844) décédait au cours de sa grande tournée nationale de propagande en faveur de l’ouvrage et de l’Union ouvrière, Cet opuscule tranche par son réalisme et ses propositions concrètes dans le foisonnement des écrits socialistes du temps : il est à sa façon le premier appel à la constitution en (...)

  • Proudhon 1840

    10 janvier, par René Merle

    Qu’est-ce que la propriété ?
    Dans un récent billet, Premières années 1840, quid de Karl Marx ?, je citais Marx évoquant en 1843 le « principe socialiste » tel qu’il est présenté par Fourier (1772-1837) et Proudhon. Proudhon, par ses premières productions majeures entre 1840 et 1843, était devenu en effet alors une nouvelle figure du « socialisme » français. Marx le découvrait donc sympathiquement (je reviendrai sur les rapports ultérieurement houleux entre les deux hommes).
    En mai 1840, un jeune (...)

  • Marx, de la Révolution partielle et de la Révolution radicale

    7 janvier, par René Merle

    Ou du prolétariat démiurge
    J’ai évoqué dans un article précédent la rupture de 1843 qui incitera le jeune Marx (1818) à fuir l’Allemagne : Premières années 1840, quid de Karl Marx ?
    Installé donc à Paris en 1843 après avoir fui l’étouffant conformisme prussien, Marx publie en février 1844 avec son (très provisoire) ami Ruge l’unique fascicule des Deutsch-Französiche Jahrbücher ("Annales franco-allemandes"). Son long article « Pour une critique de la philosophie du droit de Hegel », témoigne de la maturation (...)

  • Premières années 1840, quid de Karl Marx ?

    5 janvier, par René Merle

    Le tournant crucial de 1843.
    Qui de Marx (1818) dans ce bouillonnement idéologique français des premières années 1840, dont j’ai donné quelques exemples dans Idéologies du mouvement social sur le long XIXe siècle ? Voici quelques indications qui n’apprendront rien aux Marxiens, Marxistes, Marxologues et autres post Marxistes, mais qui peuvent intéresser des lecteurs non initiés.
    Devant la médiocrité et l’intolérance conservatrice de l’Université allemande, le jeune juriste (1818) avait abandonné ses (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20