La Seyne sur Mer

Accueil > France contemporaine > Pouvoir présidentiel - Constitution - Citoyenneté

Pouvoir présidentiel - Constitution - Citoyenneté

Dernier ajout : 21 février.

Articles de cette rubrique

  • De la haute et très haute fonction publique

    7 janvier 2019, par René Merle

    Un rapport du Sénateur Pierre-Yves Collombat.
    Le sénateur du Var Pierre-Yves Collombat était rapporteur de la Commission sénatoriale d’enquête sur les mutations de la haute fonction publique et leurs conséquences sur le fonctionnement des institutions de la République (2018-2019).
    Sa position personnelle vient d’être publiée par le Sénat (Rapport n°16).
    Par une passionnante radiographie des trois grands corps (Conseil d’État, Cour des Comptes, Inspection des Finances), et de l’énarchie, Pierre-Yves (...)

  • Président de droit divin ?

    6 janvier 2019, par René Merle

    ou du crime de lèse Majesté…
    Dans la Traversée, le documentaire des deux très macroniens Goupil – Cohn Bendit (mai 2018), le Président déclare (je cite de mémoire) : « L’Etat est devenu laïque mais, dans les fondamentaux de notre société, il y a quelque chose d’ecclésial, il y a une hiérarchie ».
    On ne peut pas alors ne pas penser que, en filigrane, ce Président façonné par l’éducation jésuite, s’inscrit ici dans l’idéologie de la Royauté de Droit divin, (qui fut celle de l’Eglise catholique sous l’Ancien (...)

  • À propos du RIC

    23 décembre 2018, par René Merle

    et du referendum de mai 1946
    Je constate que mon propos sur le RIC a déconcerté quelques amis, qui en sont de fermes partisans. Je ne peux que répondre trois choses :
    D’abord je ne crois pas qu’un référendum ou quelque vote populaire que ce soit puisse être opérant dans le cadre de la Constitution actuelle. L’exemple du référendum sur le projet de Constitution européenne en 2005 en atteste. Le peuple a voté NON, et le Président uni aux deux partis dits de gouvernement se sont assis sur ce refus, et (...)

  • Notre Bon Roi

    21 décembre 2018, par René Merle

    et de son entourage
    Au printemps 1789, lors de la flambée d’émeutes campagnardes et urbaines contre la vie chère et la disette, flambée annonciatrice de la secousse décisive de Juillet, les révoltés ne mettaient pas en cause « Notre Bon Roi », personnage tutélaire et sacré, mais son entourage : son épouse frivole, ses conseillers cyniques, ses courtisans si loin du peuple… Mais le Roi ne répondit pas à son Bon Peuple, et ceci lui coûta cher…
    On peut s’amuser du retournement actuel de situation. Notre Bon (...)

  • À propos du RIC

    20 décembre 2018, par René Merle

    et de l’enfumage
    J’évoquais le RIC à la fin de mon dernier billet Du monocamérisme et du présidentialisme... et du RIC. J’évoquais aussi dans ce billet le refus du referendum par les concepteurs du premier projet de Constitution démocratique et populaire, en 1946.
    Par les temps qui courent, où chacun dit la sienne (ce qui est normal en période d’agitation révolutionnaire soudaine et inattendue, rappelons-nous mai 68), quand les boussoles les plus sûres semblent se bloquer ou s’affoler, il n’est pas (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0