La Seyne sur Mer

Site de René Merle, historien et écrivain.


Articles récents

  • La vie secrète des arbres

    24 août, par René Merle

    Peter Wohlleben, La vie secrète des arbres, ce qu’ils ressentent, comment ils communiquent, Les Arènes, 2017. Je n’avais pas trop envie d’ouvrir ce livre du forestier allemand Peter Wohlleben, annoncé triomphalement comme un champion international des gros tirages, et je le rangeais a priori dans la catégorie des objets consommables et aussitôt jetables fabriqués par la pub. Et je craignais aussi quelques péripéties « new age » pseudo écologiques, voire une resucée du vieux paganisme germain… J’avais (...)

  • Garcilaso de la Vega. Du poète et du guerrier, tué pour cause d’invasion...

    24 août, par René Merle

    Je me demande pourquoi, si j’en crois les statistiques, le souvenir historique qui, fin décembre 2020, était le plus lu depuis les débuts de ce site. Je l’avais alors signalé. Et, vérification faite aujourd’hui, sa "position en tête" continue à augmenter. Singulière popularité pour un événement et pour une création littéraire qui ne s’inscrivent pas dans les intérêts majeurs de ce site. Mais acceptons la avec plaisir !
    Chaque fois que je passe au Muy, forte localité de l’Est de mon département, le Var, et (...)

  • Quand les communistes saluaient Joséphine Baker, 1926

    23 août, par René Merle

    Ainsi, Joséphine Baker va entrer au Panthéon... En petit clin d’oeil, cet article du quotidien communiste l’Humanité, publié en 1926 alors que la découverte fracassante de Joséphine sur la scène française soulevait les enthousiasmes des années folles, mais aussi les vitupération racistes d’une partie de la presse conservatrice, qui dénonçait cette musique et cette danse de sauvages...
    l’Humanite, 10 juin 1926 L’illustration est celle de l’article. Les communistes devant l’irruption d’une autre Amérique (...)

  • À propos de Tony Hillerman

    22 août, par René Merle

    Tony Hillerman. Quand le roman noir nous sert de guide de voyage
    Mon voyage imaginaire en pays navajo... Je ne voyage plus désormais, sinon en chambre. Mais quel bonheur de voyager avec les livres, je le signalais récemment à propos du roman noir, qui nous emmène dans toutes les parties du monde : Voyage dans la planète du roman noir
    Je me suis plongé dans les nouveautés tous azimuts ces temps derniers, mais j’ai aussi revisité une fois de plus les bons vieux romans de Tony Hillerman… Grâce à (...)

  • Hommage à Charb (obsèques) - L’internationale - Dirty Old Town, La célèbre chanson de Ewan MacColl. Le quotidien des exploités

    22 août, par René Merle

    Je garde au cœur le souvenir des obsèques de Charb (vous pouvez retrouver une vidéo sur youtube). L’Internationale, chantée en russe, accompagna l’entrée du cercueil de Charb, comme pour répondre par ce chant de combat prolétarien international à cette internationale religieuse fanatique qui l’avait assassiné, avec ses compagnons de Charlie. L’Internationale fut le premier hymne officiel de l’Union soviétique, foyer initial de la IIIe internationale communiste. Les organisateurs ont préféré la version (...)

  • USA et Talibans

    21 août, par René Merle

    De bonnes feuilles ont déjà repris cette bien éclairante entrevue, mais je ne résiste pas au plaisir de vous la donner, au cas où vous ne la connaitriez pas :
    https://www.les-crises.fr/oui-la-cia-est-entree-en-afghanistan-avant-les-russes-par-zbigniew-brzezinski/

  • Hugo toujours ! - Gavroche. Insurrection républicaine de 1832. "L’atome fraternise avec l’ouragan"

    21 août, par René Merle

    Illustration des Misérables, Hetzel, édition de 1869
    « A force d’aller en avant, il parvint au point où le brouillard de la fusillade devenait transparent.
Si bien que les tirailleurs de la ligne rangés et à l’affût derrière leur levée de pavés, et les tirailleurs de la banlieue massés à l’angle de la rue, se montrèrent soudainement quelque chose qui remuait dans la fumée.
Au moment où Gavroche débarrassait de ses cartouches un sergent gisant près d’une borne, une balle frappa le cadavre.
- Fichtre ! fit (...)

  • Hugo toujours ! Cosette

    21 août, par René Merle

    Victor Hugo, Les Misérables Quand l’œil voit noir, l’esprit voit trouble. Dans l’éclipse, dans la nuit, dans l’opacité fuligineuse, il y a de l’anxiété, même pour les plus forts. Nul ne marche seul la nuit dans la forêt sans tremblement. Ombres et arbres, deux épaisseurs redoutables. Une réalité chimérique apparaît dans la profondeur indistincte. L’inconcevable s’ébauche à quelques pas de vous avec une netteté spectrale. On voit flotter, dans l’espace ou dans son propre cerveau, on ne sait quoi de vague et (...)

  • Blog, la reprise

    20 août, par René Merle

    Comme je l’avais annoncé il y a deux mois, juillet et août allaient être essentiellement consacrés à la reprise d’articles anciens, revus et précisés. J’espère que cela n’a pas trop lassé ceux qui les connaissaient déjà, et que cela a pu intéresser de nouveaux lecteurs.
    L’actualité m’a amené quelque peu à rompre mon engagement de recyclage, sans ricochets sur le présent.
    Et il en ira ainsi dans cette dernière semaine d’août : du passé ne faisons pas table rase, et parlons aussi de l’actualité.
    Mais Septembre (...)

  • Le centenaire de Renan, 1923

    20 août, par René Merle

    Vous trouvez sur ce sit quelques articles concernant l’œuvre de Renan : Renan. Voici une revue de presse au lendemain de sa mort.
    Anatole France et le centenaire de Renan
    Le centenaire de la naissance d’Ernest Renan fut salué officiellement en 1923 à la Sorbonne. Mais les organisations qui se retrouvaient dans la philosophie de Renan et la promouvaient (Ligue des Droits de l’Homme, Grand Orient de France, Ligue française de l’Enseignement) organisèrent un hommage particulier, où notamment Anatole (...)

  • Goli Otok

    19 août, par René Merle

    Un peu fatigué après une récente discussion où mon interlocuteur me vantait la vertu du doux socialisme titiste si différend de la terreur stalinienne, je reprends ici un billet de mon ancien blog :
    Goli Otok l’île des damnés, un des plus terribles goulags qui aient existé… Non, ce n’est pas en Sibérie qu’il était situé, mais dans une île aujourd’hui inhabitée du littoral dalmate, où Tito, après sa rupture avec Staline, en 1948, avait fait emprisonner par milliers, et condamner à la mort lente, ceux de ses (...)

  • Flor de venganza commentaires

    19 août, par René Merle

    Flor de venganza
    Pour éclairer les commentaires portés sur la publication de cette chanson, je précise que je viens d’y ajouter une traduction littérale. Je me retrouve dans le commentaire de Pascale.

  • Afghanistan, ah, j’ai eu bien bien tort...

    19 août, par René Merle

    Cf. : Afghanistan, la catastrophe Oui, j’ai eu bien tort de me faire du mauvais sang. Les Talibans sont de braves bougres. Ils respectent les droits de la femme et de l’homme dans le cadre de la charia. Nous voici rassurés. Nous n’allons quand même pas leur reprocher un islamique politique radical, que nos amis du Qatar et de l’Arabie saoudite chérissent et entretiennent. Qu’adviendrait-il de nos ventes d’armement et du football français ? Arrêtons enfin avec l’islamophobie, et autorisons la (...)

  • Honneur aux insurgés de 1851

    19 août, par René Merle

    Allocution prononcée par René Merle, Président de l’Association 1851-2001 pour le 150e anniversaire de la résistance au coup d’État du 2 décembre 1851, à l’inauguration du Rond-Point des Insurgés - Digne, 13 Mars 2002En présence de Serge Gloaguen, maire, René Massette, Maire adjoint, Jean-Louis Bianco, Président du Conseil Général.
    Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Maires-Adjoints, Monsieur le Président du Conseil Général, Mesdames et Messieurs, Chers Amis. Il y a cinq ans, un groupe de (...)

  • 1788, de l’illogisme apparent de l’Histoire

    18 août, par René Merle

    En rapport aux interrogations qui ont suivi les mouvements des Bonnets rouges, des Gilets jaunes, et que suscitent les mouvements anti pass actuels.
    7 juin 1788, sanglante « Journée des Tuiles », le peuple de Grenoble s’émeute contre la suppression des pouvoirs du Parlement, une pluie de tuiles tombe sur le régiment Royal-Marine qui est mis en déroute… Le soir, une foule énorme acclame le Parlement victorieux, symbole de la société des privilèges ! Et il en va ainsi dans plusieurs grandes villes de (...)

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120 | ... | 2235

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP