La Seyne sur Mer

Accueil > Motivations de ma recherche en domaine occitan et francoprovençal > À propos de mes publications linguistiques

À propos de mes publications linguistiques

mercredi 6 mai 2020, par René MERLE

Un lecteur me demande si ma décision de ne pas republier mes travaux concernant l’écriture de l’occitan et du francoprovençal implique une prise de distance, voire un désintérêt ou un désaveu.
Rassurez-vous, cher lecteur, il n’en est rien.

Je dois en fait préciser que je fais bien la différence entre d’une part cette recherche sur l’écriture de ces deux langues dans notre grand Sud-Est et en Suisse, et d’autre part les idéologies qu’a pu engendrer, depuis maintenant plus de cent cinquante ans, la réalité diglossique (langue dominante – langue dominée).
J’ai déjà souvent expliqué, et je le ferai encore, pourquoi j’ai été amené à me lancer dans la recherche du texte en occitan (puis, par comparaison, du texte en francoprovençal) publié depuis la fin du XVIIIe siècle. Je voulais appréhender, en dehors des publications qui se voulaient « littéraires », quels usages politiques, religieux, satiriques, voire administratifs, de cette langue avaient pu exister. J’ai ainsi progressivement été immergé dans un océan inconnu, une Atlantide ensevelie, dont la découverte m’a fasciné et a soutenu un travail de longues années, qui m’a éclairé sur les réalités d’usage de la langue et qui m’a permis de mieux mesurer les causes de son déclin, voire de sa mort.
Ce travail a donc fourni matière à la publication de plusieurs ouvrages. J’en avais donné le texte presque intégral dans le blog précédent. Je n’ai pas envie de recommencer, car je ne veux pas alourdir ce blog, et je sais par ailleurs que les rares personnes motivées par ce type de recherche peuvent toujours se retourner vers les bibliothèques spécialisées.
Il en va autrement en ce qui concerne les diverses idéologies, pédagogiques, linguistiques et politiques, développées depuis longtemps, et particulièrement depuis 1968, dans le Midi de la France, que d’aucuns n’appellent plus désormais qu’Occitanie. En tant que chercheur, mais surtout en tant que citoyen, j’ai donné mon point de vue sur elles (articles, conférences, etc.), et je le redonnerai dans ce blog, soit en reprenant des textes déjà publiés, soit en en proposant de nouveaux. Vous pourrez suivre tout cela dans les catégories « Langue d’Oc » et « Identité nationale et identités régionales ».

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP