La Seyne sur Mer

Accueil > Identités. Ethnotypes. > La cuisine des Provençaux

La cuisine des Provençaux

mardi 11 août 2020, par René MERLE

En hommage à l’occitaniste inlassable Bernard Ély, je redonne ici un article de 2011 :

"En 1988, la Mutualité agricole de Vaucluse [1] publiait un remarquable petit livre (vous le trouvez peut-être encore sur le Net) : L’alimentation provençale et la santé, 150 façons d’accomoder les produits agricoles du Vaucluse (Avignon, Barthélémy).
Comme le précise Guy Adam, président de la Mutualité Sociale Agricole de Vaucluse, ces recettes ont été recueillies au cours des stages d’alimentation provençale organisés par la Mutualité. Le Docteur Bernard Ély, qui fut médecin de la Mutualité, et qui était parfaitement au fait de ce qui se cuisait et se consommait encore dans les foyers ruraux, en assure la présentation :
"La cuisine traditionnelle provençale, une réponse aux problèmes d’aujourd’hui".
Problèmes de vie et d’équilibre personnel s’entend, et pas problèmes politiques et sociaux. Sinon, il suffirait de déverser quelques tonnes de courgettes et de poivrons devant quelques portes...
Bernard Ély en présente les qualités diététiques et savoureuses, l’ingéniosité, la facilité de réalisation et la modicité des prix d’achat (encore qu’aujourd’hui, le prix des légumes... !).
"La cuisine provençale, trop souvent folklorisée, est une cuisine de gens simples qui demande à être redécouverte dans sa forme quotidienne, modeste et équilibrée".
En ces temps de régimes mortificateurs et contradictoires, assénés par les magazines, je ne saurais trop vous conseiller la lecture de cet ouvrage... et sa mise en œuvre.
En 1997, le Docteur Bernard Ély signait chez Édisud dans la même veine un ouvrage plus fourni et tout aussi intéressant (et facile également à trouver sur le Net) : La cuisine des Provençaux, Saveur, Santé, Art de vivre.
À vous de jouer, si le cœur vous en dit."

Notes

[1"de ? du ?" rappelons que le nom du département vient du latin "Vallis clausa", puis du vieux provençal "vau clusa", la vallée fermée, et qu’il est donc originellement féminin. Cf. Fontaine de Vaucluse. On trouve encore dans les textes anciens : "la Vaucluse". D’où l’usage correct de "de" et non de "du" : "le département de Vaucluse".
C’était notre minute instructive.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP