La Seyne sur Mer

Accueil > Mistralisme, Félibrige

Mistralisme, Félibrige

Dernier ajout : 19 août 2020.

Articles de cette rubrique

  • La Cigale

    12 juillet 2020, par René MERLE

    À partir de 1877, des amis parisiens de la langue d’Oc, en fait Méridionaux lettrés ou politiques, « exilés » de bon cœur à Paris, se rassemblèrent sous le nom de « La Cigale », qui ne pouvait pourtant pas convenir à l’ensemble des pays d’Oc, mais qu’importe, l’initiative était provençale. Il s’agissait de promouvoir la langue d’Oc et ses productions littéraires en amitié avec le Félibrige.
    J’y reviendrai.
    Mais en attendant, voici la liste des membres publiée en 1877 par l’almanach languedocien de La Lauseto [1] (...)

  • Félibrige rouge ou « Rouges » dans le Félibrige

    4 juillet 2020, par René MERLE

    Rappelons que depuis la Seconde République, le mot « rouge » désigne essentiellement les républicains avancés, même si le terme progressivement s’applique au socialisme naissant. Sous la Troisième République d’avant 1914, dans bien des villages, le partage entre « rouges » et « blancs » se joue sur l’acceptation de la République laïque ou l’adhésion au conservatisme clérical et réactionnaire. À part la courte parenthèse, déjà évoquée sur ce site, de la Lauseta (1877-1879), que d’aucuns ont qualifié de « (...)

  • Mistral, la Bordas et la Commune de Paris

    26 juin 2020, par René MERLE

    Après ses imprécations contre la Commune [1], Mistral, dans la belle prose que nous lui connaissons, entreprit d’en exorciser le souvenir par celui d’une belle fille du terroir (Monteux, Vaucluse), que la capitale lointaine et la politique avaient perdue (du moins le pensait-il)… On sent passer dans ces lignes le souffle d’une épopée qui l’horrifie et le fascine, celle du peuple brandissant le drapeau rouge.
    La Canaille : Cf. : la Canaille
    Mistral, on le voit, n’hésite pas à théâtraliser la scène (...)

  • Philippe Martel et le Félibrige

    20 juin 2020, par René MERLE

    Il a pas mal été question du Félibrige sur ce site ces derniers temps, et il en sera encore question...
    À ce propos, je l’ai déjà fait mais je réitère, reportez vous à l’incontournable ouvrage de Philippe Martel, dont voici la présentation :

  • Louis-Xavier de Ricard – « L’istorio poupulario dal Lengadoc »

    3 juin 2020, par René MERLE

    Voici un petit document qui vous incitera j’espère, si ce n’est déjà fait, à vous plonger dans les nombreuses études consacrées à cette figure majeure de la renaissance d’Oc, Louis-Xavier de Ricard. Le jeune Louis-Xavier de Ricard fut une ferment marquant de la vie littéraire parisienne de la fin de l’Empire ; son salon républicain et anticlérical était le lieu de rencontre d’une belle intelligentsia. Il fut d’ailleurs condamné à quelques mois de prison pour républicanisme. Il participa activement à la (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 55

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP