La Seyne sur Mer

Accueil > Histoire, de la Préhistoire à aujourd’hui > Court XXe siècle, 1914 - 1945 > France > Staline valet des Juifs ?

Staline valet des Juifs ?

mercredi 22 mai 2019, par René Merle

Enfoncer toujours le clou du Judéo-bolchevisme

Voici comment le quotidien collaborationniste Le Matin (8 mai 1944), après avoir célébré quelques jours plus tôt le centenaire de la naissance de Drumont, relayait en première page la propagande nazie, dans le droit fil de sa dénonciation permanente du judéo-bolchevisme.

« Staline valet des Juifs
Berlin, 7 mai. – Dans un nouvel article consacré à Staline et aux Juifs, le chef adjoint de la presse du Reich, Helmut Suendermann, écrit :
Les Anglo-Américains devraient appeler Joseph Staline « Maréchal David » si le jeune Djougachvili avait conservé son premier sobriquet d’avant la révolution, au lieu de changer de noms pour des raisons de police, changements aux terme desquels il est devenu le maréchal Staline sans avoir jamais été soldat.
La vérité historique nous apprend que le « père des travailleurs » n’a jamais gagné sa vie par son travail. Avant la révolution, Staline était à Tiflis, où il exerçait son activité en profitant des travailleurs. Ce n’est pas du tout ce que la propagande raconte aux masses.
Dès le début de son activité révolutionnaire, Staline s’était mis en relation avec les Juifs Kamenev, Zinoviev et Joffe. Ces trois dirigeants de parti mirent Staline en vedette, bien que son action la plus brillante à ce moment fut une attaque contre la banque de Tiflis. Les Juifs avaient alors tendance à mettre en vedette des hommes qui semblaient aux masses dignes de confiance. Staline paraissait particulièrement apte à jouer un tel rôle, et c’est de là que date son ascension vertigineuse. »

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP