La Seyne sur Mer

Accueil > Histoire, de la Préhistoire à aujourd’hui > XIXe siècle (jusqu’en 1914) > Fénéon – Seurat, 1886. "À l’effarement bovin du public"...

Fénéon – Seurat, 1886. "À l’effarement bovin du public"...

dimanche 12 janvier 2020, par René Merle

Félix-Fénéon. "Les Impressionnistes en 1886". Paris, Publications de La Vogue, 1886. - IIe Exposition de la Société des Artistes Indépendants, du 20 août au 27 septembre 1886 – rue des Tuileries.

Un texte du tout jeune Félix Fénéon (1861), critique d’art novateur et militant anarchiste : la finale sur le public vaut son pesant de moutarde et montre bien le rôle novateur que jouèrent alors de courageux critiques comme Fénéon.

« Des quatre cents numéros de cette exposition, l’Impressionnisme en a fourni environ soixante, groupé sous sept noms. Seurat, Signac, Pissaro, Cross, Albert, Angrand.
MM.Seurat, Signac et Lucien Pissaro sont ici avec la plupart des œuvres qu’ils exposaient deux mois auparavant rue Laffitte.
De M. Seurat nous revoyons Un dimanche à la Grande-Jatte et ses marines de Grandcamp, moroses et si emplies d’air ; et, spécimen d’œuvres plus récentes, voici Un coin de bassin à Honfleur, avec la jetée qui dans le flamboi du soleil, semble trépider et se volatilise, tandis que les agrès et la mâture d’un navire là interrompent au cadre leur gesticulation commençante.
[…]
Pour résumer ces notes :
En 1886, les maîtres de l’art impressionniste ont tous, sauf MM. Cézanne, Sisley et Caillebotte, présenté des œuvres à l’effarement bovin du public. »

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP