La Seyne sur Mer

Accueil > France contemporaine > France contemporaine politique > Macronisme > Notre Présidence renonce à sa retraite

Notre Présidence renonce à sa retraite

lundi 23 décembre 2019, par René Merle

Comment recevoir ce sacrifice suprême ?

Notre Président nous étonnera toujours.
Le voilà qui renonce à sa retraite de président…
Une idée qu’il n‘avait pas eue dans sa campagne électorale, ou au début de son mandat, mais qui, comme par hasard, lui vient en pleine crise… des retraites. Ce qui d’emblée disqualifie le geste.
Mais comment l’interpréter ?
Faut-il comprendre que si le Président en personne fait un sacrifice, tout un chacun peut aussi en faire, les retraités et futurs retraités au premier chef ?
La ficelle serait un peu grosse.
Peut-être révèle t-elle quand même à quel point, dans les arcanes du pouvoir et au cœur du pouvoir, on est déconnecté de ce que vivent beaucoup de Français. Se rend-on compte de l’effet désastreux que suscite cette déclaration à l’emporte-pièce ? Un grand Seigneur renonçant à un petit privilège, un os donné à ronger à la plèbe supposée naïve…
Mais nous ne sommes pas dans les romans de la Comtesse de Ségur. Nous sommes dans le monde du fric, où ceux qui en possèdent déjà beaucoup veulent en avoir toujours plus, quitte à ne plus vraiment savoir quoi en faire.
Si encore notre Président avait annoncé la fin de des privilèges de ceux qui se gavent impudemment en demandant aux autres de faire un effort, ceux qui additionnent leurs jetons de présence aux conseils d’administrations tout en bénéficiant des prébendes public, ceux qui s’en vont en retraite avec des parachutes dorés dont les chiffres sont inimaginables pour un salarié moyen…
Mais il n’en a pas été question. Car cela aurait été impensable pour l’ex candidat porté sur les fonts baptismaux par de puissants intérêts financiers et médiatiques
Donc pas de nuit du 4 août et d’abolition des privilèges, comme en 1789.
Mais il est vrai qu’en juin-juillet 1789 bien des châteaux avaient flambé, bien des manuscrits de droits féodaux avaient été piqués à la fourche et jetés au feu, avant que les aristocrates ne se résignent…

1 Message

  • Notre Présidence renonce à sa retraite Le 23 décembre 2019 à 19:09, par Jean-Yves Salmeron

    Manu réfléchit un peu :
    en abandonnant ta future retraite de Président, tu fragilises ton avenir.
    Attends c’est beau les effets de manche, surtout quand ils ne coûtent rien, mais quand tu iras faire la queue aux Restos du cœur, c’est ta dignité qui va en prendre un coup.
    Beaucoup de démunis n’y vont pas , aux Restos, la leur de dignité, la vraie sans fard, étant la plus forte.
    Ah c’est vrai ! Tu ne connais pas ce sentiment de demander quelque chose à quelqu’un..
    Toi tu as juste l’habitude de prendre et de te servir. Comme un temps à Bercy.
    Je me mets à la place de ces gens , qui ne roulent pas sur l’or, essayant de comprendre ton attitude.
    Quel gouffre avoué entre eux et toi, finalement.
    Moi, plus pervers dans le fond, je pense que tu as fais un signe de dédain envers la République.
    Cette République, qui t’a payé tes soirées petits fours à Bercy, pour étayer ton "réseau"...
    Ton "honneur" va t il te susurrer de les rembourser ?
    J’en doute de mon côté.
    Bercy beaucoup pour ton geste....

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP