La Seyne sur Mer

Accueil > Regards sur le monde contemporain > Israël - Sionisme > Le policier, film israélien

Le policier, film israélien

vendredi 17 janvier 2020, par René Merle

Une radioscopie d’Israël ?

Je viens de revoir le film israélien du jeune réalisateur Nadav Lapid, Le Policier, (son premier film, 2011) sorti en France en 2012.
Deux films en fait dans le film. Deux équipes, deux groupes qui ne se retrouvent, si l’on peut dire, qu’à la fin. D’un côté, une équipe, une meute de jeunes hommes de la police militaire mettant tout leur machisme, leur énergie virile, leur fierté de groupe, au service inconditionnel, et sans merci, de la défense de leur État ; de l’autre un petit groupe de jeunes contestataires, Juifs aux aussi, pour la plupart d’origine bourgeoise, dénonçant la domination de classe des riches sur les pauvres, et préparant maladroitement une action violente.
Ne racontons pas l’histoire. Mais elle vaut la peine d’être vue, ne serait-ce que pour le regard de Lapid, qui nous fait découvrir un Israël hyper-occidentalisé, américanisé même, dont l’histoire a fait le porteur de valeurs (si l’on peut dire), disons plutôt de comportements où, au-delà des solidarités familiales entretenues ou niées, prime le culte de la force et l’arrogance de ceux qui se sentent supérieurs.
Je me retrouve tout à fait dans deux critiques :
Policier
Policier

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP