La Seyne sur Mer

Accueil > Regards sur le monde contemporain > Amérique latine > La Cordillère des songes, film chilien.

La Cordillère des songes, film chilien.

vendredi 3 avril 2020, par René Merle

Vu La Cordillère des songes, film de Patricio Guzmán, 1919.
Son auteur le présente ainsi :
« Au Chili, quand le soleil se lève, il a dû gravir des collines, des parois, des sommets avant d’atteindre la dernière pierre des Andes. Dans mon pays, la cordillère est partout mais pour les Chiliens, c’est une terre inconnue. Après être allé au nord pour Nostalgie de la lumière et au sud pour Le bouton de nacre, j’ai voulu filmer de près cette immense colonne vertébrale pour en dévoiler les mystères, révélateurs puissants de l’histoire passée et récente du Chili. »

Onirisme et réalisme. La Cordillère silencieuse regarde Santiago qui git à ses pieds. La Cordillère témoin de l’Indicible. Terrible et magnifique documentaire que cette évocation de l’avènement de la dictature, avec ses exactions innommables et son fascisme terrifiant, qui ouvrit la porte aux Chicago Boys et à l’avènement d’un néo libéralisme totalement décomplexé. Mais aussi le courage du peuple, de ces hommes et femmes mains nues devant la terreur. Mais aussi, une fois la démocratie revenue, le cynisme des bourreaux qui justifient leurs crimes par la nécessaire éradication de l’hydre rouge…
Le film est sorti en 2019. Depuis la marée démocratique qui a envahi les rues de Santiago ouvre un autre avenir, si elle trouve en elle les moyens de s’organiser et, au-delà de la vague protestataire, d’envisager le retour d’un pouvoir populaire. La tâche sera rude, car la dictature a brisé bien des solidarités et instillé la peur au plus profond de chacun, car les forces de répression sont toujours là, car la bourgeoisie n’est pas prête de lâcher quoi que ce soit de ses privilèges, car l’Ami US et sa CIA veillent toujours au grain…

1 Message

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP