La Seyne sur Mer

Accueil > France contemporaine > Santé > Les Vieux et l’économie

Les Vieux et l’économie

lundi 20 avril 2020, par René Merle

J’ironisais récemment quelque peu sur le fait que, dans notre modernité lénifiante l’on avait banni le terme de « Vieux », si ordinaire dans notre enfance, au profit du roboratif « Sénior ».

Cf. Avant, c’était pas pareil ?
Hélas, les dures réalités du temps nous ont ramené au vieux substantif… « les Vieux ». Oubliés les fringants Seniors… Toléré à peine le faussement révérenciel « nos Anciens »…
Les Vieux !
Ces Vieux qui encombreraient les lits de réanimations et de soins intensifs, si l’on n’était pas « obligé » de les en débarrasser au profit de patients plus jeunes, et plus sauvables.

Comme je fais partie désormais de la catégorie des Vieux, et qu’en bon citoyen je mesure l’économie que serait pour l’État ma disparition, c’est-à-dire la disparition de ma coûteuse pension, je me demande si passé le 11 mai il ne serait pas civique de sortir le nez au vent et sans masque. Histoire d’entamer le processus « rétablissons l’équilibre des finances publiques »…
Mais quelque chose me retient, allez donc savoir pourquoi…

4 Messages

  • Les Vieux et l’économie Le 20 avril à 06:46, par Gérard Pavillon

    Cher René,
    Je me trompe peut-être mais je sens sous votre ironie un peu de déprime et un début d’adhésion à cette idée selon laquelle "on" voudrait supprimer les vieux.
    Certes nous recevons une retraite, souvent minime mais bien méritée, qui est une dépense pour l’état. En même temps (selon l’expression à la mode) :
     nous dépensons cet argent et faisons donc fonctionner l’économie ;
     certains d’entre nous aident financièrement leurs enfants et leurs petits enfants dans les moments difficiles ;
     de même on emmène et on va chercher les enfants à l’école ou on les garde par plaisir ou nécessité ;
     une palanquée de services et de produits sont créés à notre intention : c’est là un pan de l’économie actuelle non négligeable.
    Si l’on supprimait les vieux, je pense que l’état, l’économie et les jeunes se retrouveraient dans une situation catastrophique. Alors, on pourrait dire que nous, les vieux, sommes le support indispensable de la nation (je me compte dans le lot car j’aurais 70 ans aux cerises) !
    Enfin le tri des patients dans une situation de pénurie est une démarche que connaissent bien les médecins des catastrophes et c’est un domaine extrême où l’efficacité et la morale sont à l’épreuve. Du coup, selon mon raisonnement précédant, ne devrait-on pas nous donner la préférence pour ce beau respirateur ?
    Je sais qu’il pleut dans le sud et j’espère vous avoir envoyé un peu du ciel bleu et de la chaleur parisienne.
    J’espère que vous pourrez bientôt sortir le nez au vent sans mettre l’état en danger.
    Très amicalement
    Gérard

    Répondre à ce message

    • Les Vieux et l’économie Le 20 avril à 09:07, par René Merle

      Merci Gérard pour votre fidèle lecture. Je suis tout à fait d’accord avec vous. C’était un texte de défoulement à lire au second degré...
      Bien amicalement,
      rené

      Répondre à ce message

    • Les Vieux et l’économie Le 21 avril à 10:16, par Louis

      Je serais, en ce qui me concerne, enclin à penser que vous parlez des "vieux" valides (un peu comme moi, qui vient de passer les 70). Mais quid des vieux dans les maisons de retraite, qui, eux, n’ont plus, d’un point de vue "capitalistique", aucune activité, et qui coutent un "pognon de dingue" ? Qui sont pris en charge parfois par les Conseils départementaux, mais dont on retiendra les aides reçues sur leur héritage, s’ils en ont un ?? Le nombre de morts dans les EHPAD, que l’on n’a même pas pris la peine d’emmener dans un hôpital, me fait penser que..bon... après tout...

      Répondre à ce message

      • Les Vieux et l’économie Le 21 avril à 10:36, par René Merle

        Moi aussi, j’était d’accord avec Gérard en ce qui concerne les vieux "jeunes". Les vieux "vieux" sont jetés aux oubliettes de l’histoire et bon débarras

        Répondre à ce message

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP