La Seyne sur Mer

Accueil > Regards sur le monde contemporain > Italie > Qui a tué le Parti communiste italien ?

Qui a tué le Parti communiste italien ?

lundi 20 avril 2020, par René Merle

J’indiquais dans un récent billet que je réfléchis sur la mort du Parti communiste italien, question toujours actuelle, tant le laboratoire italien a anticipé des questionnements et des évolutions dans toute l’Europe occidentale, et en France en particulier en France...

Cf. : Pasolini, le Parti communiste italien... et nous ?
Pourquoi, et comment, est mort, de son propre chef, le plus puissant parti communiste d’Europe occidentale, le PCI ?
Les explications proposées, souvent contradictoires, ne manquent pas.
Au premier chef, évidemment, celles des dirigeants des diverses factions du PCI, nées de ce qui apparaît aux uns comme un suicide navrant, aux autres comme une mutation nécessaire.
Les explications ne manquent pas non plus du côté des "spécialistes" (politologues, universitaires, journalistes), en Italie comme en France.
Une bonne clé, pour qui en ignorerait, est un ouvrage indispensable paru en 2011 (vingtième anniversaire de la mort du P.C.I !) aux courageuses éditions Delga (Paris) : Guido Liguori, Qui a tué le parti communiste italien ? (Le philosophe Guido Liguori, spécialiste de Gramsci, est rédacteur en chef de la revue Critica marxista).
Je reviendrai bientôt sur le sujet.

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP