La Seyne sur Mer

Accueil > France contemporaine > France contemporaine politique > Union nationale ?

Union nationale ?

mercredi 29 avril 2020, par René Merle

Il y a dans l’air du temps, en plus du virus, comme un parfum de gouvernement d’Union nationale. L’opinion y serait favorable, à en croire les sondages. Et il semblerait que l’idée séduirait assez notre Jupiter qui cherche à sortir grandi de l’épreuve. Chef de guerre au nom de tous et avec tous contre le mal.

Loin de moi l’idée qu’il ne faille pas se retrouver sur des positions communes quand elles sont bonnes.
Mais en l’occurrence notre Président - qui piétine allègrement la séparation constitutionnelle des pouvoirs, et fait du Parlement une simple chambre d’enregistrement obligatoire -, ne semble pas avoir de l’Union une conception ouverte, c’est le moins que l’on puisse dire.
Puisque le pêché mignon de ce site est l’Histoire, permettez moi de rappeler que la France n’a connu que deux gouvernements d’Union nationale.
Le premier fut celui de l’Union sacrée de 1914, qui vit les socialistes, jusque là fermes ennemis de la participation à un gouvernement « bourgeois », prendre leur part dans la conduite de la guerre. Une guerre catastrophique à tous égards dans laquelle le rivalité des puissances impérialistes avait jeté un pays qui en sortira saigné à blanc.
Le second gouvernement d’union nationale fut celui de la Libération, qui allait des communistes à la droite non pétainiste. Mais, à la différence de 1914, il ne s’agissait pas de se défendre. Au contraire, il s’agissait de bâtir en appliquant le programme du Conseil National de la Résistance. Et nous savons (même si les jeunes générations ont parfois tendance à l’ignorer) tout ce que nous devons à ces décisions de 1944-1946.
Il serait paradoxal que ce pouvoir qui, après les précédents, détruit consciencieusement les réformes sociales et démocratiques de la Libération, ose se réclamer du gouvernement d’Union de l’après-guerre.
À moins que par un coup de baguette magique, il se convertisse à ce qu’il est en train de détruire ? Il est permis d’en douter.

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP