La Seyne sur Mer

Accueil > φιλοσοφία > Le philosophe ignorant...

Le philosophe ignorant...

dimanche 24 mai 2020, par René Merle

Voici l’entame de l’opuscule Le philosophe ignorant que Voltaire fit prudemment publier sans nom d’auteur en 1766...

"Premier doute
Qui es-tu ? d’où viens-tu ? que fais-tu ? que deviendras-tu ? c’est une question qu’on doit faire à tous les êtres de l’univers, mais à laquelle nul ne nous répond. Je demande aux plantes quelle vertu les fait croître, et comment le même terrain produit des fruits si divers ? Ces êtres insensibles et muets, quoique enrichis d’une faculté divine, me laissent à mon ignorance et à mes vaines conjectures.
J’interroge cette foule d’animaux différents, qui tous ont le mouvement et le communiquent, qui jouissent des mêmes sensations que moi, qui ont une mesure d’idées et de mémoire avec toutes les passions. Ils savent encore moins que moi ce qu’ils sont, pourquoi ils sont, et ce qu’ils deviennent.
Je soupçonne, j’ai même lieu de croire que les planètes, les soleils innombrables qui remplissent l’espace, sont peuplés d’êtres sensibles et pensants ; mais une barrière éternelle nous sépare, et aucun de ces habitants des autres globes ne s’est communiqué à nous."

Bonnes questions, mais me semble-t-il toujours sans réponses.
Que ceci ne nous empêche pas quand même de nous déconfiner et de profiter du temps qui nous reste (et qui nous est compté. Mais par qui et quoi ? Vaste question, comme aurait dit le Général, dont le képi étoilé n’est même plus souvenir pour la jeune génération, et qui n’était pas particulièrement ma tasse de thé...)
Et surtout n’allez pas cherchez les réponses chez nos philosophes en cour, à la Luc Ferry, qui les réservent aux lectrices du Figaro, gazette philosophique par excellence...

1 Message

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP