La Seyne sur Mer

Accueil > Identités, régionalismes, nationalisme > Encore sur l’identité. L’affiche rouge...

Encore sur l’identité. L’affiche rouge...

mardi 26 mai 2020, par René Merle

jefka59
Ainsi Ferré chanta Aragon...
Un rappel de ce que trop de « vieux » ont tendance à oublier, et de ce que trop de jeunes ignorent : le rôle des résistants communistes de la MOI (Main d’œuvre immigrée) FTP (Francs tireurs et partisans, groupes combattants), capturés par la police française et livrés à l’occupant. Ceux du groupe Manouchian seront fusillés en février 1944.
Quelle identité est la plus noble ? Celle de ces étrangers internationalistes antifascistes, ou celle de ces policiers français, et de ces journalistes proclamés Français (voir la manchette supérieure du journal de Maurras),
L’Action française annonce ainsi en page une la condamnation de ces héros, fils du peuple immigré




1 Message

  • Encore sur l’identité. L’affiche rouge... Le 26 mai à 11:07, par jean yves salmeron

    Beaucoup, volontairement, mais après essorage de leurs cerveaux par la guerre froide, se sont arrêtés au pacte germano-soviétique, occultant un recul salutaire sur le grand Tout que fut la guerre.
    Aucune remarque sur les images de policiers zélés guidant la Wehrmacht dans Paris, où sur les revues parisiennes s’offrant à l’Occupation.
    Ça occulte le vel d’hiv, le zèle de nos gendarmes qui voulaient à tout prix convoyer les "raflés" jusqu’à la frontière, et sans oublier l’abandon des Juifs étrangers.
    On passera aussi sur le concours entre miliciens et allemands sur la chasse aux communistes, dont les arrestations ou éliminations étaient pour rassurer la population.
    Les traiter de terroristes suffisait malheureusement à rassurer.
    Mon admiration restera infinie pour ces gens.
    Encore merci René d’appuyer là où il faut.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP